Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2010 1 08 /11 /novembre /2010 23:15

Washington, un 11 novembre. L'inspecteur Miller se rend sur les lieux d'un crime, un petit pavillon de banlieue dans lequel un livreur de pizza a découvert le corps d'une femme, abandonné sur le bord du lit. L'affaire semble correspondre au mode opératoire d'un tueur qui opère dans le voisinage depuis quelque temps, surnommé le Tueur au ruban. Mais Miller s'aperçoit rapidement que la victime n'est pas la femme modèle que l'on pourrait imaginer : discrète, elle vivait en réalité sous une fausse identité. Pourquoi ? En se penchant d'un peu plus près sur le passé trouble mais bien caché, Miller met le doigt dans un engrenage qu'il est loin de soupçonner et qui va le mener jusque dans les hautes sphères du pouvoir nord-américain.

 

anonymes.jpg

 

M'étant régalée en début d'année avec le très beau, très sensible et poétique  Seul Le Silence, je n'ai pas hésité à recevoir Les Anonymes, m'attendant à un nouvel ouvrage du même acabit. Je ne pouvais pas plus me tromper !

Les Anonymes ne ressemble en rien à l'ouvrage précédent. La première scène, au cours de laquelle Catherine Sheridan, puisque c'est ainsi que se nomme la victime, détecte chez elle la présence de son agresseur et se prépare sereinement à la mort qui lui est réservée, est terrible : on oscille entre admiration pour Catherine et frayeur monumentale à l'idée qu'elle résiste à la terreur que devrait inspirer une situation de ce type.

 

Ensuite, la rencontre avec l'inspecteur Miller nous rend dès le prime abord l'homme sympathique : parfois bourru, toujours pudique, traînant derrière lui une sombre histoire qui ne nous sera révélée que par bribes, il n'est pas sans rappeler Adamsberg, le héros de Vargas (rencontré dans  L'Homme aux cercles bleus). Il est chouchouté par un vieux couple touchant et sage, qui l'aide à ne pas sombrer dans une misanthropie irréversible.

 

Malgré ces deux points qui pouvaient laisser présager que le livre allait me plaire, mon intérêt a commencé à flancher dès l'instant où un second narrateur prend la parole pour raconter des pans entiers des rapports économiques entre Amériques du Nord et du Sud et dont on comprendra qu'ils ont un rôle fondamental dans la résolution de l'affaire. On est embarqué dans un récit complexe, touffu, peu clair pour la lectrice que je suis, peu versée dans ce genre d'intrigue politico-financière. C'est bien dommage, car c'est une majeure partie du livre qui m'a rebutée et qui, un instant, m'aurait bien poussée à abandonner ma lecture.

 

Mon naturel curieux étant quand même déterminé à connaître l'identité du fameux tueur, j'ai concentré mon attention sur la résolution de l'enquête : là encore, j'ai été très déçue. Les morts qui émaillent le chemin de Miller sont autant de rebondissements palpitants, mais j'ai eu l'étrange impression que le coupable s'était lui-même jeté en travers du chemin de Miller pour l'aider à le trouver, ce qui n'est généralement pas la conduite des assassins ! Ainsi, le dévoilement final ne m'a-t-il pas davantage convaincue.

 

Il s'agit ainsi pour moi d'une déconvenue inattendue : je reste toutefois sur l'excellente impression que j'avais eue de Seul Le Silence, dont j'aurais tant voulu retrouver l'atmosphère ici.

 

Cet article a été rédigé (tardivement, ce dont j'ai honte !) dans le cadre des Chroniques de la rentrée littéraire en partenariat avec Ulike ! Merci à eux !

D'autres bloggeuses ont aussi lu ce nouvel Ellory : Karine, Madame Charlotte, Miss Alfie, Virginie, Petite Fleur ...


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans E
commenter cet article

commentaires

dasola 15/12/2010 17:30


Bonsoir Neph, moi qui n'ai pas trop apprécié Seul le silence, peut-être que celui-ci me plairait mieux mais je ne vais pas me précipiter pour le lire. Bonne soirée.


Neph 19/01/2011 22:44



Peut-être que celui-là te conviendrait mieux, en effet ! Bonne fin de semaine !



Nelfe 06/12/2010 15:26


Je suis entrain de le lire ;)


Neph 09/12/2010 10:30



Bonne lecture, alors !



Miss Alfie 16/11/2010 15:15


Difficile de comparer avec "Seule le silence" en effet... Je pense lire "Vendetta", pour compléter ma vision de cet auteur !


Neph 09/12/2010 10:06



J'hésite encore, pour ma part !



Restling 14/11/2010 15:27


Une déception alors ? Zut, moi qui ai tant envie de le lire !


Neph 09/12/2010 10:04



Ca arrive ! J'ai depuis lu bien des avis positifs !



Nanne 13/11/2010 18:27


Je l'attendais impatiemment, tu viens de m'ôter l'eau de la bouche ! Bon, tu me diras, il faut que je lise "Seul le silence" et surtout "Vendetta" qui vient de sortir en poche, le mois dernier ...
Deux romans de R.J. Ellory à lire absolument avant son dernier !


Neph 04/12/2010 13:47



Commence par les deux déjà en ta possession ! Tu devrais te ré-ga-ler avec Seul Le Silence...