Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 12:16

En 1934, dans l'extrême sud du Chili, Paolo, un petit garçon, vit avec ses parents au milieu de nulle part. Angel, un bandit recherché par la police, débarque un jour chez eux et tue les parents, de crainte qu'ils ne le dénoncent ou refusent de l'héberger. Mais il garde le garçon auprès de lui, et un étrange lien se noue entre eux, qui les amènera à se soutenir et peut-être à s'aimer, même lorsque le passé d'Angel le rattrape.

 

leslarmesdelassassin.jpg

 

Je ne connaissais pas le roman d'Anne-Laure Bondoux lorsque cette BD m'est tombée dans les mains, mais ce sont ses mots qui ouvrent le travail de Thierry Murat : elle explique les raisons de leur collaboration et l'admiration qu'elle porte à son travail.

 

L'histoire contée dans cet ouvrage commence sous un angle absolument terrible : le petit garçon est spectateur de la mort de ses parents, et il ira même jusqu'à devoir tenir la lanterne dont a besoin Angel pour les enterrer ! 

 

Angel n'a rien d'un enfant de choeur, et on ne saura jamais vraiment quel lourd fardeau il traîne derrière lui. On ne verra d'ailleurs pas ses yeux, de sorte qu'il reste très extérieur au monde de Paolo.

 

WP_20131211_001.jpg

 

Ce que j'ai trouvé si touchant, c'est la proximité qui se construit entre l'homme et le petit garçon. Elle se traduit par un très beau travail sur la distance entre les corps et le rapprochement progressif des deux.

 

WP_20131211_006.jpg

WP_20131211_008.jpg

 

Le travail sur les couleurs est à la fois d'une grande sobriété et d'une douceur qui efface les maux des personnages. Les teintes de bleu propres à la nuit ou de jaune crépusculaire baignent tout l'album, et donnent aux images des airs de photographies, renforcés par le grain du dessin.

 

WP_20131211_004.jpg

 

L'aspect documentaire de l'ouvrage est net lorsqu'une des ces quasi-photographies occupe une pleine page, comme si l'on avait sous les yeux une carte postale d'époque.

 

WP_20131211_005.jpg

 

Je termine cet article sur la vignette qui m'a le plus touchée, et que je trouve emblématique de la relation très forte entre Paolo et Angel :

 

WP_20131211_002.jpg

 

 

Il s'agit là, grâce à Mango, de ma participation aux BD du mercredi noir


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans BD
commenter cet article

commentaires

Marion 27/01/2014 11:43


Graphiquement, c'est tout ce qui me plait...

Neph 02/03/2014 15:18



Tu peux foncer, alors !



Elodie 18/12/2013 15:56

Cette bande-dessinée à l'air d'être très belle

Neph 30/12/2013 12:03



C'est une jolie découverte !



Polina 15/12/2013 20:14

Une belle adaptation, à savourer avec délicatesse !

Neph 30/12/2013 12:00



Tu as tout juste !



Valérie 12/12/2013 17:15

Ca a l'air très beau et délicat. J'adore la vignette que tu as choisie.

Neph 15/12/2013 12:19



Elle m'a vraiment beaucoup touchée. Merci !



massage 12/12/2013 09:51

Avec votre blog, vous m'avez donné envie de le découvrir. 'ai trouvé son blog et vu qu'il fait aussi bien de la BD que des illustrations ou des croquis... J'ai pu découvrir son coup de crayon qui
est très particulier en effet. J'ai prévu demain d'aller voir ce que je peux trouver de lui dans les rayons ;)

Neph 15/12/2013 12:19



Merci pour ce compliment ! Bonne lecture !