Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 14:51

Il m'en aura fallu du temps pour lire ce policier : initialement conseillé à la fac par une prof de littérature contemporaine il y a trois ans, noté dans un coin de LAL, acheté il y a deux ans, commencé, abandonné après une dizaine de pages, il m'a finalement tenu compagnie ces derniers jours sans que je le lâche d'une semelle. Serait-ce l'effet Quais du Polar  ? Je ne pourrais le dire.

 

lhommeauxcerclesbleus.jpg

 

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

 

Chaque nuit, dans Paris, un ou deux objets insignifiants, vestiges du quotidien perdus sur un trottoir, sont entourés d'un large cercle bleu tracé à la craie. Volonté de mettre en évidence la société de consommation ? Délire maniaque ? Nul ne peut le dire. Chacun de ces cercles s'accompagne d'une phrase : "Victor, mauvais sort, que fais-tu dehors ?"

Alors que personne ne s'alarme de ce fait divers plutôt amusant, le commissaire Adamsberg sent que la situation ne peut qu'empirer : la suite des événements lui donne raison lorsqu'on découvre successivement plusieurs cadavres, gorge tranchée, dans des cercles.

 

Il s'agissait là de mon premier Vargas. Si j'aime avec ferveur les thrillers et les policiers, je ne suis que peu friande d'auteurs français de ce genre, réservant mes préférences aux auteurs anglo-saxons.

Pourtant, Fred Vargas a réussi à me faire apprécier son personnage du commissaire Adamsberg. Dès les premières pages, ce dernier nous est présenté selon un mode peu commun : Vargas lui attribue l'adjectif sylvestre... Etrange. J'ai essayé un moment de me représenter cet Adamsberg, et les informations que l'on obtiendra à son propos tout au long du livre continuent à dresser le portrait d'un flic peu commun. Lent, mauvais lecteur, peu adepte du travail en équipe, Adamsberg peine à réfléchir comme le font les enquêteurs que l'on connaît. Malgré ce portrait peu élogieux, Adamsberg plaît. Il n'est pas beau, mais son visage séduit ; il ne réfléchit pas, mais est un homme d'instinct, de ressenti, de sensations, d'impressions. Est-ce que sa lenteur rassure ? Je ne saurais le dire, mais j'ai aimé son peu d'empressement et son silence. S'il tranche avec ce qu'on connaît, ce n'est finalement pas si mal.

On apprend peu de choses sur le quotidien d'Adamsberg : on en sait plus sur son inspecteur, Danglard. Les membres de l'équipe sont fort différents, mais forment une équipe soudée qui se met au diapason du drôle de mode de fonctionnement d'Adamsberg.


Pourtant, j'ai été déçue de voir Adamsberg si dépendant du souvenir de la femme aimée, celle qui l'a quitté et qu'il appelle "petite chérie" : cela ne colle pas vraiment avec le portrait d'Adamsberg, qui semble si peu lié aux contingences des relations amicales et professionnelles. Et l'irruption de la mère de la petite chérie m'a aussi contrariée.

Par ailleurs, Adamsberg, qui se contente de ressentir les choses, laisse à Danglard le soin d'enquêter et de mener les interrogatoires : j'ai été déçue de constater que l'identité du coupable était révélée par les bons soins de Danglard. De la même façon, trop de questions restent sans réponse (la signification de la phrase, la manière dont Adamsberg trouve où se rendre à la fin du livre...) et auraient nécessité plus d'explications.

 

Si mon avis semble donc en demi-teinte, j'ai tant apprécié le personnage d'Adamsberg que je suis prête à retenter ma chance avec une autre de ses enquêtes. Je fais appel à votre connaissance de Fred Vargas pour me guider !

 

 

 

CLAP-Amelie





Ce livre m'a accompagnée pendant mes vacances parisiennes et mes différentes virées en métro, tram, RER, tout ça...


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans V
commenter cet article

commentaires

Miss Alfie 29/04/2010 16:47


C'est, comme toi, le premier Vargas que j'ai eu l'occasion de lire, et je suis restée sur ma faim. En m'avait tant de bien de cette auteure française que j'ai été déçue... Pis je reste sur un
sentiment d'inachevé sur ce livre, je n'ai pas eu toutes les réponses que j'attendais...


Neph 02/05/2010 17:41



Tout pareil, mais je vais m'accrocher pour voir si ça vient de moi ou pas :)



Edelwe 28/04/2010 16:15


J'ai beaucoup aimé ce roman! et le lien avec "petite chérie" m'a beaucoup touchée! Je te conseille de lire Pars vite et reviens tard, plus focalisé sur l'enquête...


Neph 02/05/2010 17:38



J'y viendrai, je crois ! En ce qui me concerne, l'histoire de Petite chérie ne m'a pas trop plu.



Géraldine 22/04/2010 10:24


Mouais, avis plus que mitigé. Beaucoup de déception. je me suis inscrite chez Pimprenelle pour la découverte de vargas en juin, manifestement, je ne choisirai pas ce livre là. Je ne peux pas trop
te conseiller sur Vargas, je n'en ai lu qu'un, "debout les morts", qui je n'ai pas aimé du tout !


Neph 30/04/2010 20:21



Je ne me suis pas encore inscrite au challenge de Pimprenelle, finalement je crois que je n'en ouvrirai pas avant un petit moment...



Karine :) 21/04/2010 19:26


J'ai bien aimé le premier Vargas que j'ai lu, un peu moins le deuxième... mais je la relirai certainement. Un peu mal placée pour te conseiller par contre!


Neph 21/04/2010 21:16



Bah, je ferais mieux de les lire dans l'ordre, de toute façon ! Merci quand même :)



kali 19/04/2010 20:51


Mais nan je ne spoile pas ;-) J'évoque simplement certains personnages récurrents que j'apprécie fortement.


Neph 21/04/2010 21:12



Je sais bien ;) D'ailleurs, j'en ai appris plus sur un autre blog qui a chroniqué un Vargas aussi, je ne suis plus à ça près !