Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 11:18

Lorsqu'on retrouve, un dimanche matin, un homme avec une broche à rôtir plantée dans l'oeil, c'est le procureur Teodore Szacki qui se retrouve dépêché sur les lieux du crime, un ancien monastère au coeur de Varsovie, utilisé désormais pour des séances de thérapie collective. Si Teo soupçonne fort logiquement l'un des participants à ces séances de psychothérapie, il doit rapidement se rendre à l'évidence : le meurtre d'Henryk Telak est lié à l'histoire communiste de la Pologne, que certains personnages influents préfèreraient voir tue à jamais. En plus de mener à bien une enquête dangereuse, Teodore va devoir composer avec sa patronne, son épouse et une jolie journaliste qui le fait craquer, et remettre en cause son quotidien.

 

lesimpliques.png

 

J'avais déjà eu la chance de recevoir, il y a quelques mois, le premier titre paru aux toutes jeunettes éditions Mirobole, Nid de guêpes, un policier danois. Cette fois, cap sur la Pologne !

 

J'accorde aux Impliqués toute l'originalité qui manquait à Nid de guêpes. La forme, déjà, est intéressante : le livre est découpé en journées, du 5 au 18 juin 2005, entre le moment du meurtre et la résolution de l'enquête, et chacune de ces journées débute par un rappel de l'actualité de la Pologne et de Varsovie à ce moment-là. De plus, les incursions de Teo dans la ville pour les besoins de l'enquête sont l'occasion pour l'auteur de raconter sa ville plus que de la décrire. C'est un véritable bain dans Varsovie, l'histoire et la culture polonaises, ce que j'ai apprécié.

 

L'enquête elle-même prend au fil des 400 et quelques pages une dimension historique : le meurtre d'un simple homme d'affaires dépasse le cadre familial et particulier pour atteindre l'Histoire, avec un grand H. Les années sombres de la Pologne communiste forment le cadre du roman, mais à un aucun moment l'auteur ne se perd dans des explications interminables qui pourraient nous perdre. Au contraire, il sait mettre au service de l'enquête les détails historiques fournis sans engluer la narration et l'avancée de l'intrigue.

 

Cette enquête tout entière tourne autour de questions posées aux techniques de psyschothérapie mises en oeuvre par le docteur Rudzki, adepte de la méthode de la constellation familiale. Je ne connaissais pas ce mode de fonctionnement qui semble à la fois fascinant et dangereux dans les conséquences qu'il engendre pour les personnages. Le procureur semble d'ailleurs sceptique et intrigué par ce que cette thérapie particulière pourrait lui apprendre sur lui-même.

 

En effet, Teo est un héros riche et complexe. Marié à une femme qu'il aime pourtant, il alterne entre des phases de désir et de mépris pour celle qui se laisse aller chez eux alors qu'elle se pomponne pour aller travailler, mais il est très conscient des failles de son jugement. Par ailleurs, il se laisse charmer par Monika, une jeune journaliste qui lui renvoie une image flatteuse de lui-même, et ne sait mettre un terme à un flirt qui lui complique la vie en même temps qu'il semble le libérer.

 

Pour résumer, donc, Les Impliqués est un policier fort bien documenté, qui sait faire la part belle à l'histoire de la Pologne sans perdre de vue une enquête minutieuse (le coup de la broche à rôtir, brrrr !), et dont le héros, Teo Szacki, se révèle être un homme à la fois réfléchi et humain.


L'auteur a d'ores et déjà écrit le volume 2 des enquêtes de Teo, que Mirobole publiera en 2015 : je dis oui !

 

Merci aux éditions Mirobole pour leur confiance !

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans M
commenter cet article

commentaires

Dup 18/11/2013 21:12

Elles nous réservent de belles surprises n'est-ce-pas ces éditions Mirobole !
Tu as vu, on a presque la même intro ! :O

Neph 20/11/2013 15:21



Haha, je n'avais pas fait attention ! En effet !



Alex-Mot-à-Mots 07/10/2013 13:25

Une bonne pioche, alors.

Neph 09/10/2013 10:10



Plutôt deux fois qu'une !



L'Irrégulière 06/10/2013 14:41

Bof, je ne suis pas très policier...

Neph 09/10/2013 10:09



Arf, et moi tellement !