Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 octobre 2013 3 09 /10 /octobre /2013 08:00

Lorsque son mari décède brutalement dans un accident, Désirée n'avait pas imaginé un seul instant son veuvage précoce. Après des années de vie commune plutôt plan-plan, voilà que son horloge biologique se réveille et que son coeur palpite pour l'inconnu qui vient entretenir au cimetière la tombe voisine de son défunt mari ! Pourtant, il n'a rien pour lui plaire, ce grossier personnage tout droit sorti de sa ferme et qui ne lit jamais. La réciproque est tout aussi valable : pourquoi lui plait-elle, à lui, cette bibliothécaire terne dénuée de tout sens pratique ? Mais leur histoire, qui balaie d'abord leurs différences, est bien vite rattrapée par les réalités de la vie.

 

 

mazetti

 

A l'époque de sa sortie, j'avais comme tout le monde remarqué la jolie couverture de ce roman suédois, mais ma chère  Caroline n'avait guère apprécié sa lecture et j'avais repoussé le moment de m'y mettre...

 

C'est désormais chose faite et, à l'instar de Khadie qui l'a lu récemment, je dois reconnaître que j'ai aimé !

 

Tout l'intérêt du roman repose sur le contraste très fort entre les deux personnages, Désirée et Benny. L'une est bibliothécaire, l'autre paysan ; elle lit des livres, il se contente de ses revues agricoles. Il aime la nature tandis qu'elle se réfugie à l'opéra ; il aime la bonne cuisine mais elle achète du surgelé... J'en passe et des meilleures. On s'amuse dans les premières pages de voir leurs différences disparaître dès lors qu'ils se découvrent l'un l'autre, et leur entente charnelle dépasse toutes ces différences. De très jolis passages racontent leur intimité, et Désirée se révèle la femme sensuelle qu'elle a cru ne jamais devoir être, parce que son époux ne lui faisait tout bonnement aucun effet.

 

La re-naissance de Désirée prend tout son sens dans le roman grâce aux efforts de Benny pour lui rendre la joie de vivre qui lui manque. Malgré tout, leurs deux caractères s'opposent irrrémédiablement, et j'ai pris parti pour le pauvre Benny qui, malgré tous les efforts du monde, ne peut apprivoiser l'aérienne Désirée.

 

Par ailleurs, j'ai frémi pour la pauvre Marta, la meilleure (la seule ?) amie de Désirée, malmenée par un homme pour lequel elle a tout fait, allant jusqu'à se faire ligaturer les trompes parce qu'il ne veut pas d'enfant, et qui le voit un beau jour débarquer accompagné d'une autre enceinte jusqu'aux yeux... Argh !

 

Le Mec de la tombe d'à côté aura donc été pour moi une lecture agréable, pleine de bons sentiments, mais pas que, et dont les personnages hauts en couleurs sont l'atout majeur.

 

Merci, ma Caro, pour le prêt ! D'autres avis chez Heclea, Hilde, Calypso, Frankie, Riz-Deux-ZzZ...

Partager cet article
Repost0

commentaires

H
J'avais bien aimé l'histoire de Benny et Désirée, mais j'ai trouvé la suite d'un ennui mortel.
Répondre
N
<br /> <br /> Ah, mince... Elle est dans ma PAL. Ca promet !<br /> <br /> <br /> <br />
K
Hâte de savoir ce qu'il advient de ce couple !!
Répondre
N
<br /> <br /> Il faudra qu'on décide de s'y remettre !<br /> <br /> <br /> <br />
M
Je n'avais vraiment pas été séduite par ce roman.
Répondre
N
<br /> <br /> J'avais des réticences, et je peux comprendre !<br /> <br /> <br /> <br />
D
Bonjour Neph, et si tu veux savoir ce qu'il advient de ce couple improbable, lis la suite "Le caveau de famille" qui m'a aussi beaucoup plu. Mais la vie de couple n'est pas une partie de plaisir.<br /> Bonne journée.
Répondre
N
<br /> <br /> Je m'apprête à lire cette suite très bientôt ! Merci dasola !<br /> <br /> <br /> <br />
K
J'ai aimé en général, même si je m'attendais à mieux. J'ai trouvé ça parfois un peu caricatural. Et oui, pauvre Marta...
Répondre
N
<br /> <br /> Je me demande si on retrouve Marta dans la suite !<br /> <br /> <br /> <br />