Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 janvier 2010 4 14 /01 /janvier /2010 18:43
Depuis que j'ai découvert le rayon des auteurs anglo-saxons à la bibliothèque municipale, je passe des heures à fouiner à la recherche de pépites ou de livres cultes que je n'ai jamais lus. Cette fois, j'ai sauté sur l'occasion de découvrir cette pièce de théâtre dont le titre m'a toujours fascinée...

tramway.jpg
"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Stella Du Bois a quitté la riche demeure coloniale de sa famille il y a quelques années pour suivre le beau Stanley Kowalsky : tous deux attendent désormais un enfant et vivent dans un quartier populaire de la Nouvelle-Orléans.
La soeur de Stella, Blanche, débarque un jour chez eux et s'y installe pour quelques semaines de vacances. Mais l'appartement, plutôt petit, laisse peu d'intimité à chacun ; Blanche, qui fait preuve d'une bonne éducation, se montre gênée par une telle promiscuité. De plus, c'est l'été, il fait une chaleur étouffante : les esprits s'échauffent vite... Blanche va tout mettre en oeuvre pour décider sa soeur à quitter Stanley, qu'elle trouve grossier et brutal, tandis que celui-ci, qui se laisse peu impressionner par les manières de Blanche, décide de mener l'enquête sur elle...

Voilà une pièce que j'ai lue très vite : avec l'image de Brando en tête incarnant Kowalsky, j'étais sous le charme de cet homme pourtant ultra stéréotypé, brusque, malpoli, impulsif... J'ai trouvé Blanche particulièrement insupportable : à la fois garante des bonnes manières, selon elle, et superficielle au possible, elle passe son temps à minauder et à essayer de séduire. Et ça finit presque par marcher : elle arrive presque à se faire épouser de Mitch, un ami de Stanley. Heureusement, Stanley met au jour sa véritable personnalité : c'est une révélation à laquelle je ne m'attendais pas !
Pourtant, alors que Stella est en train d'accoucher, le faux pas de Stanley et Blanche m'a refroidie : pourquoi Stanley a-t-il craqué ? Quel intérêt à cet acte ? Stanley est redescendu dans mon estime, finalement...
Une dernière remarque sur les didascalies : c'est bien la première fois que j'en vois autant !

Ca tombe bien : avec le nouveau challenge chez Fashion et Stephanie, Lunettes noires et pages blanches, j'ai trouvé là l'occasion de voir le film dans l'année ! J'ai hâte de pouvoir baver sur Marlon Brando, et le choix de Vivien Leigh pour incarner l'insupportable Blanche s'annonce savoureux !

f100strcar.jpg
2083521020
Et c'est également ma deuxième lecture pour le challenge de Bouh !

challenge-100-ans-article-300x225.png

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans W
commenter cet article

commentaires

Lib 02/04/2012 16:35

Et par contre, le viol avec préméditation (ou le faux pas comme tu l'appelles), semble attirer beaucoup moins d'antopathie. C'est "la victoire des singes" jusqu'au bout ^^, comme dirait Tennessee
Williams. Comme quoi il développait dans cette histoire de marginalisation des blessés et de tolérance envers les assaillants, quelque chose de toujours très actuel. Doit-on en déduire que ce n'est
pas l'art qui sauvera le monde?

Libelium 27/03/2012 00:04

Tiens, je te trouve particulièrement dure avec Blanche qui est quand même un personnage extrêmement riche.

Neph 28/03/2012 22:47



Je veux bien le concevoir, mais c'est davantage son caractère insupportable qui m'a marquée ! Je me suis arrêtée à cela, faute de pouvoir la comprendre !



Jana 15/07/2010 00:33


J'avais moi aussi été plutôt surprise du "faux pas" entre Stanley et Blanche. Mais après coup, j'ai trouvé qu'il illustrait bien la brutalité (voire la bestialité) de Stanley qui reste un homme
impulsif et assez basique. Comme le faisait remarquer Folfaerie, cette scène montre bien que malgré son côté insupportable, Blanche est une victime. Enfin, c'est comme ça que je l'ai compris...


Neph 21/07/2010 23:01



Je ne reste toujours pas convaincue du rôle de Blanche dans l'affaire... Hum.


J'ai appris ce week-end que le couple Will Smith-Jada Pinkett était pressenti pour incarner les héros d'Un Tramway... Je suis dubitative !



séverine 27/01/2010 21:35


génial, je viens de trouver de quoi rassasier ma fringale de lecture pour la semaine!!! J'adore!!!


Neph 31/01/2010 16:30



Ahah, merci Séverine !



Folfaerie 22/01/2010 16:39


Extraordinaire cette pièce ! Le Sud profond et frustre me convient mieux chez Tennessee que chez Faulkner. Stanley est un sale type, et Blanche est plutôt à plaindre je trouve, une pauvre fille en
fait. N'oublions pas l'époque à laquelle la pièce se passe et les traditions sudistes, véritable fardeau pour les femmes...
Comme beaucoup, j'ai moi aussi "bavé" devant Brando (je crois que j'ai dû voir tous ses films :-)
je te conseille aussi 2 autres magnifiques films tirés des pièces de T Williams : la chatte sur un toit brûlant et Doux oiseaux de jeunesse (Aaaaaahhhh Paul Newman...). dispos en DVD.


Neph 24/01/2010 21:14



Après Brando, Newman ? Je ne m'en sortirai pas :) Merci pour ces deux références que je note avec empressement !