Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 17:25

Voici un livre que j'ai aimé au point de le faire découvrir à plusieurs amies, virtuelles ou réelles...
Il est assez court, se lit très vite et est très intrigant dans la façon dont il est écrit.

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

En effet, on sait dès le départ que Santiago Nasar, le personnage principal, va mourir. Il est accusé d'avoir déshonoré une jeune fille, après que l'époux de celle-ci a découvert lors de leur nuit de noces qu'elle n'était pas vierge. Les frères jumeaux de cette femme décident de venger l'honneur de la famille en assassinant Nasar, et dans le petit village reculé où se passe l'histoire, tout le village est vite mis au courant de leur future vengeance.

Gabriel Garcia Marquez nous annonce dès le début que son héros va mourir et retrace son dernier jour : dès son lever, il est observé par ses proches, ses voisins qui savent que les frères Vicario lui en veulent. La journée s'écoule tranquillement, et personne ne s'inquiète plus que de coutume pour Santiago Nasar, se disant que, s'il est toujours vivant, c'est que les frères Vicario ont oublié leur sombre projet...

Pourtant, cet enchaînement de circonstances malheureuses, de réactions malencontreuses ou plutôt de non-réactions de la part des villageois va conduire à la mort atroce de Santiago, poignardé à la porte de ses parents.

Voilà une lecture que je vous conseille chaleureusement, et j'espère que vous en serez aussi enchantés que moi, même si ce n'est pas un livre qu'on pourrait qualifier de réjouissant...

Repost 0
Published by Neph - dans M
commenter cet article
26 février 2009 4 26 /02 /février /2009 16:05

Et me revoici après quelques jours de farniente, fraîche comme une rose (ou presque) et reposée... Du coup, mes lectures n'ont pas trop avancé, mais c'était pour la bonne cause... Je m'y remets pour avoir très vite un nouveau livre à vous proposer !


Repost 0
Published by Neph - dans News
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 20:15
Avant de partir demain matin, je me soumets au questionnaire que Stephie m'a envoyé en me taggant...

  • Diamants ou perles ? Diamants, et je peux fournir ma taille de doigt si vous voulez me faire plaisir !
  • Quel était le dernier film que tu as vu ? L'Etrange Histoire de Benjamin Button : lacrymogène !
  • Ta série préférée ? J'en ai plusieurs, mais s'il fallait choisir, je dirais How I Met Your Mother. J'adore Barney et ses slogans... "It's gonna be... Wait for it... LEGENDARY !"
  • Petit déjeuner préféré ? Du thé, un verre de jus de fruits et des tartines de beurre. 
  • Deuxième prénom ? Je n'en ai pas.
  • Quels aliments n'aimes-tu pas du tout manger ? La rhubarbe, les épinards, les abats. Qui a d'ailleurs décidé que ces choses se mangeaient ?
  • Prénoms préférés du moment ? Ben, euh, je sais pas... Drôle de question !
  • Quelle voiture conduis-tu ? Je n'en ai pas (encore). 
  • Quels traits de caractère n'aimes-tu pas ? Je n'aime pas les gens menteurs, les lâches... Mais qui aime ?
  • Habits préférés ? Un jean en toute saison !
  • Si tu pouvais partir n'importe où en avion, où irais-tu ? Au Mexique.
  • Où veux-tu passer ta retraite ? Oulà... Je n'ai pas encore envisagé les choses, ma carrière débute seulement ! Je ne sais même pas où je serai dans 6 mois...
  • De quel anniversaire te souviens-tu ? Mes 20 ans. 
  • Ta date d'anniversaire ? Le 25 juin. 
  • Si tu étais une couleur ? Le rouge (Bizarrement, ça ne se voit pas dans ce blog !)
  • Chocolat ou vanille ? Vanille.
  • Dernière personne au téléphone ? Ma maman.
  • Sucré ou salé ? Salé.
  • Depuis combien d'années travailles-tu au même endroit ? Même pas une.
  • Jour de la semaine préféré ? Le samedi.

En revanche, puisque je débarque sur la toile, je n'ai encore personne à tagger qui ne l'ait déjà été. Je m'abstiens donc pour cette fois, si j'en ai la possibilité et que je ne vais pas être châtiée sur la place publique pour la peine...
Repost 0
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 19:57
     A peine ce blog est-il commencé que je plie bagage... Mais c'est pour la bonne cause : je m'évade quelques jours pour une escapade à deux
    
     Pas de copies ni de contrôles à corriger, pas d'ordi et le moins de contacts possibles avec le reste de la vie quotidienne ; que du bonheur en somme !

     Mais j'ai pris de
la lecture dans mes bagages et j'aurais de nouveaux livres à vous faire découvrir en fin de semaine (si d'autres activités n'ont pas pris le pas sur mon temps de repos ) !

     En attendant le départ, nous avons confectionné quelques muffins pour ne pas tomber d'inanition dans le train... Sait-on jamais ! Muffins
jambon-olives  donc, et aussi muffins double chocolat ...




     Non non, mes moules n'ont pas un nombre impair de cases, on a juste craqué et goûté... Un délice !!
Repost 0
Published by Neph - dans News
commenter cet article
22 février 2009 7 22 /02 /février /2009 14:59

C'est grâce à un swap de livres que ma chère Pimprenelle (dont le blog est en lien dans la rubrique "Liens in-dis-pen-sa-bles") m'a fait découvrir ce livre.
Commencé hier, il a été lu d'une traite jusqu'à ce matin...

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

La jeune Susie Salmon vit dans un quartier pavillonnaire, entourée de ses parents, de sa soeur Lindsey et de son frère Buckley. Elle a 14 ans et vit ses premiers émois d'ado en se laissant embrasser par un voisin de son âge, Ray.
En coupant un soir par un champ de maïs pour rentrer chez elle après les cours, elle est abordée par un homme du voisinage, qui la conduit chez lui, la viole et l'assassine...

On assiste ensuite à tous les tourments endurés par une famille privée de leur grande fille, mais sans indices, sans dépouille, il leur est particulièrement difficile de faire leur deuil. Aucun membre de l'entourage de Susie ne réagit de la même façon : le père se noie dans le chagrin et s'accroche à des soupçons pour faire arrêter coûte que coûte le meurtrier, la mère devient distante et abandonne peu à peu son rôle de mère et d'épouse, la soeur se construit une carapace...

Ce qui est très étrange, c'est que le livre est écrit à la 1ère personne... Susie, arrivée dans son paradis à elle, observe tout ce petit monde qui apprend à vivre sans elle. J'ai été très émue par certains passages de l'histoire, jusqu'à pleurer au moment où le père s'abandonne à son chagrin dans la chambre déserte de la petite fille.
Je me suis bien plus attachée au personnage du petit frère et au père qu'à la mère, qui délaisse de plus en plus le reste de sa famille, mais c'est l'impression voulue par l'auteur qui nous fait ici bien comprendre que personne ne fait son deuil de la même manière : le père se recentre sur la maison alors que la mère essaie de s'en détacher pour que le chagrin ne la ronge pas...

C'est un livre très émouvant, qui n'est pas épargné par quelques longueurs mais qui se lit avec plaisir.

Repost 0
Published by Neph - dans S
commenter cet article
21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 11:06

Voici le premier livre faisant l'objet d'un article en ces lieux. Il se peut très bien que ce ne soit pas une découverte pour vous ; il s'agit d'un livre que j'ai lu, ado, avec les autres tomes de la série... Et bien que je ne relise que très peu les livres que j'ai déjà lus, j'avais très envie d'acheter celui-là et de reconstituer la série dans ma bibliothèque. Je me revois, farfouillant dans les rayonnages de la bibliothèque municipale... Un vrai bonheur ! A l'époque, j'y passais des après-midis entiers...

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Nous sommes dans le San Francisco des années 70 : la libération sexuelle est de mise, quelle que soit la couche de la société à laquelle on appartient. Adultères en pagaille donc, et la communauté homosexuelle se montre au grand jour, sous ses aspects les plus exubérants.

On commence avec l'arrivée d'une jeune femme de Cleveland qui vient se libérer de la tutelle de ses parents et débuter une nouvelle vie à San Francisco. Elle loge d'abord chez une ancienne amie avant de trouver un travail d'employée de bureau et d'emménager dans un appartement du 28, Barbary Lane. C'est à ce numéro que l'on rencontre les autres personnages principaux de la série :
  • Mme Madrigal, la logeuse : une vraie mère pour tous les résidents, qu'elle accueille de manière surprenante : elle leur scotche un joint sur la porte, avec de l'herbe qu'elle cultive dans le jardin...
  • Brian Hawkins : un jeune hétéro, séducteur malchanceux qui aimerait collectionner plus de nanas...
  • Mona : elle aussi est une ancienne provinciale, ancienne lesbienne, ancienne-plein-de-choses, qui n'est pas du tout épanouie dans sa vie actuelle.
  • Michael Tolliver : homo qui rêve du grand amour, il est mon chouchou parmi tous les autres... Il vient chez Mona quelques semaines mais finit par habiter là également.
D'autres personnages font leur apparition au fil des pages et deviennent des personnages récurrents. Ce qui est très bien fait, c'est que tous les personnages vont se croiser et avoir des relations (de toute nature) : l'ami de l'un devient l'amant d'un autre, qui est le docteur de l'une, qui est la fille de l'autre... Non non, ça n'a rien d'un feuilleton à l'eau de rose, c'est au contraire un style très attachant et très touchant, léger mais parfois en demi-teinte, puisque l'auteur aborde également des sujets plus graves (avortement, maladie, pédophilie).

Ce livre se dévore rapidement : il est divisé en sortes de séquences (il y a un titre toutes les 2 pages, environ, mais il n'y a pas de numérotation comme pour des chapitres).

Après ce premier tome, donc, il est fort probable que je vous parle rapidement de la suite
Repost 0
Published by Neph - dans M
commenter cet article
20 février 2009 5 20 /02 /février /2009 22:42
Pour suivre l'exemple de plusieurs amies virtuelles et réelles, voilà que je me lance dans l'aventure blog...
Non, il n'y aura pas de langage texto (celui ki fé fureur ché mé zélèv adoré !), pas de photos dénudées, rien de tout ce qui peut attirer les foules !
En revanche, j'aimerais parler de toutes mes lectures diverses et variées, coups de coeur et vrais ratages, en parallèle avec les blogs de mes camarades

Faites comme chez vous, j'arrive avec le thé et les petits gâteaux Bonne lecture !

Repost 0
Published by Neph - dans News
commenter cet article