Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 12:04
Mon incursion dans le domaine de la fantasy n'est pas encore très probante. D'ailleurs, le rayon de ma bibliothèque concernant la fantasy ne compte qu'un Fabrice Colin et vingt-et-un Pratchett. Je suis limitée. Mais il ne sera pas dit que je laisse couler la maison Pocket, au moins (Et pourquoi ce violet gris sur la tranche chez toutes les maisons d'édition, hmm ?)

2010-03-30 12.17.42

Il était temps de remédier à cette situation, même si j'avoue prendre peur dès que je vois une couverture avec des animaux merveilleux, des sorciers un peu trop lookés et un titre tirant sur l'ésotérisme.
Quand Craklou a lancé son challenge La Fantasy pour les nuls, j'ai compris qu'il y avait un message caché là-dessous. Et me voilà plongée dans les abîmes de la fantasy...

2010-03-30 12.17.17

C'est grâce à l'équipe de BOB et à la collection Folio SF chez Gallimard que j'ai mis le nez dans la fantasy made in France. Avouez qu'ils ont tous fait pour ne pas m'effrayer : un titre joliment mystérieux, qui tinte comme une clochette, et une couverture tout en ombres et en lumière sur le corps tatoué d'une jeune femme endormie, rien que de très joli.

"Bon, vas-y, dis-moi plutôt de quoi ça parle !"

Serpentine est un recueil de nouvelles ; voici une courte présentation de celles que j'ai préférées.

Dans Serpentine, un homme se rend chez un tatoueur pour se faire représenter une pulsion sur le corps... Le tatoueur s'exécute au moyen d'une encre aux pouvoir magiques, qu'il partage avec quatre autres professionnels : cette encre, qui change de nom au gré de ses utilisateurs, empêche, entre autres, la réalisation des événements, peurs et rêves tatoués sur les corps...

Elégie est un texte splendide, dans lequel une mère lance une supplique à un arbre de la foret voisine, qu'elle soupçonne de lui avoir enlevé ses enfants. Elle est prête à se sacrifier et à entrer elle aussi dans l'arbre.

Dans Nous Reprendre A La Route, une jeune femme se retrouve seule sur une aire d'autoroute, après le car qui l'emmenait jusqu'à Strasbourg l'a oublié en chemin. Elle fait la connaissance de Léo, une petite punkette qui a l'habitude de se rendre souvent sur les scènes d'accident. L'on comprend ensuite que tous les gens présents sur cette aire ne sont pas en transit...

Rêves de cendre m'a paru très inquiétant : on y fait la connaissance d'une jeune fille fascinée par le feu, prête à tout pour y retrouver un oiseau qu'elle a l'impression d'avoir vu, dessiné par les flammes, dans la cheminée, lorsqu'elle était petite.
J'ai trouvé cette nouvelle à la fois effrayante et très belle, et j'ai eu l'impression fugace de comprendre ce que pouvait ressentir un pyromane, ou tout autre personne affectée par ce genre de manie.

Dans Le Faiseur de pluie, deux enfants qui s'ennuient voient apparaître le personnage de leur dessin...

Les autres nouvelles, pourtant jolies aussi (Mémoires des herbes aromatiques, Matilda...), m'ont un peu moins convaincue.

Voilà un recueil que j'ai trouvé à la foix complet et complexe : les personnages sont torturés ou résignés, mais tous porteurs d'un secret déterminant pour leur vie ; les décors, mystérieux, souvent plongés dans le silence ou la pénombre, sont inquiétants (même dans Matilda, en pleine salle de concert peuplée d'inconnus en transe et prêts à tout !).
L'écriture de Mélanie Fazi est un vrai régal : tout en délicatesse apparente, l'écriture se révèle puissante et nous entraîne dans les méandres des pensées torturées des personnages.
Je termine avec un extrait d'Elégie, juste pour le plaisir :
"Laisse-moi devenir toi. Je viens en paix, ivre de ton parfum, goûter le parfum rassurant du bois sous mes paumes. Je veux me fondre en toi, laisser l'écorce m'engloutir. Plus tard, peut-être, tu me recracheras. Je me ferai mère porteuse pour toi si c'est ce que tu souhaites. [...] Laisse-moi vous rejoindre. Altère-moi s'il le faut, nourris-moi de ta sève. C'est avec plaisir que je me ferai arbre - pour ce que j'ai à perdre ici. Je ne te crains plus, tu vois. Tout ce que je désire, c'est atteindre les deux visages, ajouter le mien à la fresque."

Merci à BOB et à Folio SF pour cette belle découverte.
Et voilà le logo de Craklou, à l'occasion de cette première lecture !

Fantasypourlesnuls.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans F
commenter cet article

commentaires

Tigger Lilly 07/06/2010 16:19


Je m'insurge ! contre le classement de ce livre en fantasy. Faut pas se fier aux collections des maisons d'éditions, elles prennent souvent des raccourcis qui sonnent faux.

Serpentine c'est bien du fantastique, d'ailleurs fort proche de la conception initiale du fantastique (plus à la Maupassant qu'à la bit lit, en gros).


Neph 08/06/2010 17:42



Chuuuuut, c'est un livre en plus dans mon challenge fantasy... !



MyaRosa 28/04/2010 18:37


J'ai très envie de découvrir ce livre.


Neph 02/05/2010 17:39



Sa sortie en poche est une aubaine !



Karine :) 21/04/2010 19:30


En effet, je vois que nos avis se rejoignent. Moi, j'aime la fantasy mais je ne suis pas très "nouvelles"... et pourtant, j'ai adoré!


Neph 21/04/2010 21:18



Il plaît aux aficionados, on dirait ! C'est bon signe !



Manu 05/04/2010 10:54


C'est le deuxième avis que je lis ce matin et moi qui ne suis pas du tout SF, j'ai maintenant très envie de découvrir ce recueil.


Neph 09/04/2010 14:31



Je ne suis pas SF du tout, du moins pas encore, et pourtant j'ai adoré !



El JC 04/04/2010 14:40


Je viens d'en terminer la lecture. Un excellent recueil qui sonnerai presque comme le renouveau du fantastique Français. M2lanie Fazi a un style et un univers qui tout en lui étant propre, permet
au lecteur de se l'accaparer avec une grande facilité. Une vraie gourmandise !


Neph 09/04/2010 14:28



Tu as très bien choisi tes mots ! Gourmandise, je n'y aurais pas pensé, mais j'adhère !