Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 août 2013 3 28 /08 /août /2013 01:00

La mort accidentelle et brutale de son épouse laisse l'écrivain Mike Noonan complètement démuni : pendant plusieurs années, il ne peut plus écrire et sa carrière semble toucher inévitablement à sa fin. De plus, alors qu'ils essayaient d'avoir un enfant depuis longtemps, Mike apprend que sa femme était enceinte à sa mort. Il décide alors d'aller se réfugier dans leur maison secondaire auprès d'un lac, pour réfléchir et tâcher de se reprendre en main.

Il rencontre dans son voisinage la petite Kyra, qu'il sauve d'un accident certain, et sa maman Mattie, une très jeune veuve à laquelle il s'attache. Mais le beau-père de Mattie, qui veut la garde de sa petite-fille, ne leur laisse aucun répit et les traîne en justice.

Par ailleurs, Mike fait dans sa maison l'expérience de phénomènes effrayants et hors du commun qui lui laissent à penser que des esprits, pas forcément bienveillants, hantent les lieux.


 

sacdos.jpg

 

Après avoir lu  Blaze, en début d'été, j'avais envie de renouer avec un "vrai" Stephen King comme je les aime : d'une longueur certaine (726 pages ici) et effrayant à souhait. Bingo !

 

Le livre commence par ce que certains pourront considérer comme des longueurs, mais qui constitue ce que j'aime beaucoup chez l'auteur, c'est-à-dire la mise en place du décor et une présentation très intime des personnages : Mike, le narrateur, s'étend sur la vie qu'il mène à la mort de son épouse Jo. Veuf à 36 ans, Mike est entouré de la famille de Jo, mais il s'en éloigne pour se retirer dans leur grand chalet, au lieu-dit Sara Laughs. On apprend qu'une grande famille d'artistes et de chanteurs noirs, les Red-Top Boys, menés par Sara Tidwell, s'est installée il y a une cinquantaine d'années.

 

Ce qui pourrait n'être qu'une anecdote va se révéler être le point de départ de l'intrigue et surtout des phénomènes terrifiants dont Mike sera la victime : cauchemars interminables et extrêmement perturbants, cris et pleurs inexplicables dans la nuit d'une maison vide, magnets alphabet qui se mettent à former des mots sur le frigo, etc. Sara et sa bande ne sont pas partis d'eux-mêmes, mais ils ont été harcelés et pris pour cible par le racisme ambiant véhiculé par les autochtones de l'époque, et Sara hante les lieux pour réclamer vengeance...

 

J'étais loin de faire la maline en lisant ce livre en pleine nuit ! J'ai eu le plaisir et le frisson de retrouver les mêmes sensations que lors de mes premières lectures adolescentes de Stephen King... à croire qu'à l'époque, j'avais le coeur mieux accroché ! Outre les passages terrifiants dont King a le secret, j'ai aimé voir la communication télépathique entre Mike et Kyra, communication dont King a l'habitude et qu'il attribue souvent à des personnages en état de stress et d'angoisse intense. Encore une fois, le Maine offre à Stephen King le décor fantastique, au sens littéraire du terme, d'une intrigue dense.

 

Je ne crois pas que j'avais déjà lu ce livre auparavant, mais ce fut une lecture riche en émotions !

 

Les avis de Shanaa, Tigger Lilly, Lonewolf.

 

Et les autres Stephen King chroniqués sur le blog sont ici :

Blaze, Stephen King (alias Richard Bachman)

Carrie, Stephen King

La Cadillac de Dolan, Stephen King

Dolores Claiborne, Stephen King

Dôme 1, Stephen King

Misery, Stephen King

La Petite Fille qui aimait Tom Gordon, Stephen King

Le Pistolero (La Tour sombre, tome 1), Stephen King

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans K
commenter cet article

commentaires

Nue de Jean-Louis Toussaint 23/10/2013 10:01

Je n'ai pas encore eu l'occasion de le lire, mais en tout cas, il m'a l'air bien.

Neph 11/11/2013 15:54



C'est un bon King, mais parmi tant d'autres !



Aliénor 18/10/2013 10:18

J'ai eu ma période Stephen King il y a longtemps...et là tu me donnes envie de m'y remettre.

Neph 11/11/2013 15:53



Ce serait trop dommage de s'en priver !



Coccinelle 25/09/2013 20:46

Manque de temps... Impossible de tout lire...

Neph 09/10/2013 10:06



C'est dommage, quand même, tout ce qu'on est obligé de laisser de côté...



Valeria 25/09/2013 15:29

J'ai aussi vraiment bien aimé ce livre!

Neph 09/10/2013 10:05



Il n'y a rien de tel qu'un bon vieux Stephen King !



Coccinelle 24/09/2013 22:48

Wouh, quel pavé ! Je n'ai pas lu de Stephen King depuis bientôt 30 ans !

Neph 25/09/2013 10:26



Mais qu'attends-tu donc ? :D