Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 11:25

Amoureux transis, Janet et Angus rêvent de pouvoir se marier et de vivre à deux. Mais Angus n'est qu'un mécanicien sans le sou, et le père de Janet envisage un parti plus fortuné et ambitieux pour sa fille : il s'oppose catégoriquement à leur union. Angus décide donc d'enlever la belle demoiselle pour qu'ils puissent vivre selon leur gré... Mais alors que Janet est prête à s'enfuir, son père la démasque, la retient et envoie son beau-frère Hugh parlementer avec Angus. Quelques minutes plus tard, Hugh est retrouvé mort, et Angus jure à qui veut l'entendre qu'il n'y est pour rien. L'enquête piétine, et le village se divise entre partisans et opposants d'Angus. L'inspecteur Mac Huntly est dépêché pour débusquer le coupable, mais devra composer avec Imogène Mac Carthery, une autochtone bien décidée à mettre son grain de sel dans une affaire sur laquelle son opinion est faite de longue date.

 

2011-01-27-09.45.00.jpg

 

Pour ma première lecture d'un Exbrayat, j'ai eu le plaisir de trouver d'occasion un épisode des aventures de la fameuse Imogène, incarnée récemment au cinéma par Catherine Frot, dans la collection délicieusement datée que j'affectionne déjà pour les Agatha Christie.

 

L'histoire commence sur la découverte du jeune couple de tourtereaux, victimes incomprises de la méchanceté de leur entourage : "Ils marchaient la main dans la main, sans mot dire, parce qu'ils avaient de la peine et qu'ils ne comprenaient pas pourquoi le monde - en la personne des parents de Janet - s'opposait à leur amour." Très vite, on comprend qu'on a affaire à un couple gentil et un peu simplet sur les bords, qui se fera facilement manipuler par les adultes qui les entourent.

Voyant que son père est un adversaire coriace qu'il va falloir décider, Janet décide d'aller demander de l'aide à la seule personne qu'elle imagine capable de faire fléchir son père : Imogène.

Celle-ci n'est d'ailleurs pas étonnée que l'on fasse appel à ses talents : "Sans plus attendre, Janet se jeta aux pieds de Miss McCarthery, en la suppliant :

- Sauvez-moi ! Sauvez-nous ! Il n'y a que vous qui puissiez nous aider !

Imogène fut un peu surprise devant ce romantique désespoir, mais elle avait si souvent conscience d'être la réincarnation de Marie Stuart que, sans y prêter attention, elle témoigna d'une grandeur qui [...] réconforta la pleureuse. Prenant place dans un fauteuil, l'Ecossaise aux cheveux roux, solennelle, déclara : "Je vous écoute, mon enfant.""

Imogène est d'emblée présentée comme un personnage haut en couleurs !

 

Le pauvre inspecteur venu de la ville aura du fil à retordre : les villageois n'ont pas confiance en lui et se tournent bien plus facilement vers Imogène que vers lui. De plus, les policiers locaux ont pris de bien mauvaises habitudes ! Et la coutume locale veut que chacun se fasse lui-même justice : ainsi, les scènes de bagarres sont nombreuses et jubilatoires !

"Hors d'elle, Flora Leadburn bondit et avant que Fiona n'ait pu lever le bras pour se protéger, elle lui flanqua une paire de gifles qui assomma sa rivale.

- Encaissez toujours ça, ce sera votre pourboire !

Imogène avait beaucoup de sympathie pour Fiona et détestait cette Flora guindée, à la cervelle de pintade. Elle ne put réfréner l'élan où l'emportait l'amitié et d'un coup de poing bien appliqué sous le menton, elle envoya Mrs. Leadburn au pays des songes. Leadburn avait l'instinct de la propriété et, ne pouvant tolérer qu'on touchât à celle qui faisait partie de ses bien, attrapa Imogène aux cheveux, décidé à savourer à fond une engence dont il rêvait depuis des années. McClostaugh jugea inadmissible qu'on se battît sous les yeux d'un représentant de la loi. Il sauta sur le boucher. A cet instant, Fiona reprenant ses esprits, attrapa la première chose qui passait à sa portée et ce fut la barbe du sergent. Archibald hurla. McHuntly jugea de son devoir de se porter à son secours. Keith, aveuglé par la rage, frappait rageusement de tous côtés, le plus souvent dans le vide."  

J'adore ! On ne sait pas où donner de la tête et on s'amuse de ce village aussi animé et divisé, où les bagarres se règlent aussi vite qu'elles se sont déclenchées. Le dénouement a en plus cette faculté de récompenser aussi bien les efforts de la police, tant bien que mal, que ceux d'Imogène, qui a toujours raison ! Voilà une aventure qui ne fait que commencer entre Exbrayat et moi !

 

Aux lecteurs aguerris d'Exbrayat, les ouvrages qui n'ont pas Imogène pour héroïne sont-ils aussi savoureux ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans E
commenter cet article

commentaires

François 11/03/2011 21:45


J'ai lu énormément d'Exbrayat, ils sont tous savoureux, je préfère même les non Imogène aux Imogène ! Malgré ce ton humoristique, léger et ce coté décalé je pense qu'Exbrayat est un des plus grands
romanciers français du 20ème siècle !


Neph 15/03/2011 19:47



Quel enthousiasme ! Comme je ne suis pas sectaire, je pense en effet me tourner aussi vers les "non Imogène", d'autant qu'ils ont l'air bien plus faciles à trouver
!



RIBOULDINGUE 10/03/2011 18:36


Haaaaa, Exbrayat !
je suis tombée dedans grace à une amie en faculté
(y a fort longtemps) et depuis, je suis une unconditionnelle.


Neph 15/03/2011 19:43



Pourrais-tu me conseiller quelques titres parmi tes préférés, alors ?



Rafafa 23/02/2011 11:42


J'avais bien aimé le film et la personnalité décidée d'Imogène! Une petite lecture comme ça me semble être une super bonne idée!


Neph 25/02/2011 15:17



Je pense justement regarder le film bientôt :)



Lilibook 13/02/2011 21:33


ah tiens je n'en ai jamais lu...


Neph 25/02/2011 15:07



Mieux vaut tard que jamais !



Valérie:) 13/02/2011 18:01


Je souhaite depuis longtemps voir le fim avec C. Frot, mais me conseilles-tu de lire un livre avant de regarder le film ?


Neph 25/02/2011 15:07



Ce sera mon cas, j'en aurais lu un avant de voir le film... Je préfère, parce que j'ai pu m'imaginer une Imogène bien différente de Catherine Frot !