Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 06:30

Parce qu'il est devenu un boulet à traîner pour sa direction depuis qu'il a échappé à une agression sur la scène d'un crime, Carl  Mørck a été relegué au sous-sol du commissariat, sous le prétexte bidon de lui faire gérer un nouveau service, le département V, soit-disant destiné à réouvrir les cold cases. En fait, pas question de lui allouer le moindre petit budget. Mais Carl, qui se voit adjoindre les services d'un homme à tout faire bien mystérieux, Hafez el Assad, se penche sur le dossier de la disparition de Merete Lyyngaard et est bien décidé à faire toute la lumière sur une enquête visiblement bâclée.

 

 

misericorde.jpg

 

Lu lors d'un aller-retour en train à destination de Paris (je suis allée voir Stephen King, souvenez-vous !), Miséricorde a tout d'un grand thriller, de ceux qu'on ne peut lâcher.

 

Le duo Carl/Assad joue pour beaucoup dans le plaisir de ma lecture : Assad, embauché comme simple agent d'entretien, manifeste rapidement un véritable intérêt pour le travail de Carl qui, lui, n'est pas très enthousiaste. On le comprendrait à moins : enquêteur de renom, le voilà forcé d'aller travailler en sous-sol, dans un local bien peu motivant. Assad va lui redonner l'énergie qui lui manquait et lui insufler à nouveau l'envie d'exercer son métier.

 

Je regrette toutefois que l'auteur ait choisi de laisser entendre la lâcheté du comportement de Carl lors de l'agression qui coûte la vie à l'un de ses partenaires et qui paralyse presque totalement un deuxième. Encore un héros avec une faille incommensurable ! Toutefois, je suis curieuse de découvrir dans les prochains tomes si Hardy, le paralysé, va retrouver une part de son autonomie et si l'on va découvrir le mobile et le ou les coupables de cette agression. Et il faut reconnaître que, de cette faille, Carl n'en fait pas une maladie. Ouf !

 

Quant à l'intrigue de ce premier tome des aventures de Carl et Assad, elle m'a complètement absorbée. La disparition de Merete Lyyngaard échauffe les esprits et fait se succéder les suspects. La construction de l'enquête menée par Carl permet que le lecteur soit mené progressivement au pot aux roses, mais sans gâcher notre plaisir : merci à l'auteur ! Et quel sadisme chez le coupable ! Mamma mia, quel thriller !

 

Somme toute, l'ensemble est plutôt classique mais fonctionne bien : voilà tout ce qu'on pouvait attendre !

 

Merci à ma collègue Marie-Ange qui, en plus, m'a prêté les deux tomes suivants ! A très vite pour vous en parler, je ne vais pas pouvoir me retenir de les lire bien longtemps !

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
Il est vraiment chouette ce roman, même si le prologue me semble complètement inutile (trop mielleux comparé au reste du livre). Je l'ai dévoré pendant mes vacances à Djerba, sous les yeux hagards
des voyageurs qui tombaient sur sa couverture un peu flippante ahah
Répondre
N


Le prologue est repris dans la course-poursuite dans la forêt, à la fin !


Oui, je comprends que la couverture fasse peur, mais c'est une lecture de vacances parfaite !



D
Bonsoir Neph, à part le fait que l'on connait le "méchant" de l'histoire 100 pages avant la fin, c'est un roman haletant que ne lâche pas avant la fin. Il faut que je lise Délivrance. Bonne soirée.
Répondre
N


Oui, mais cette particularité ne m'a pas dérangée :) Je viens de terminer le tome 2 !



J
J'ai lu le 3ième avant celui-là! Mais il est dans la PAL et j'ai très hâte de le lire!!
Répondre
N


Je ne vais pas tarder à arriver au 3, à la vitesse où j'avance dans le 2 !



M
J'ai également lu ce livre, mais je n'avais pas du tout percuté que c'était le début d'une série. Je suis curieuse de voir ce que cela peut donner par la suite.
Répondre
N


Je n'y avais pas pensé avant que ma collègue me prête les trois d'un coup !



S
A très vite ;)
Répondre
N


Ca ne saurait tarder !