Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2013 4 22 /08 /août /2013 01:00

Seize ans après son dernier voyage au Japon, Amélie retourne sur les terres de son enfance sous le prétexte d'un documentaire télévisé pour y retrouver Nishio, sa nourrice, et Rinri, l'amour de ses vingt ans.

 

nothomb.jpg

 

Avoir dans les mains le dernier Nothomb, c'est un peu se sentir privilégiée, quand même, surtout un mois avant sa sortie officielle : ma lecture date du mois de juillet. Mais c'est aussi un affreux moment de doute : au rythme d'un titre publié par an, il y a des bons crus, mais aussi de moins bons. D'ailleurs, ces dernières années, j'en avais surtout croisé de moins bons. Alors, au moment de se jeter dans la lecture, on respire un grand coup, et on s'attend à tout.

 

Et finalement, c'est une bonne pioche. Le retour au Japon est un moyen pour l'auteur de retrouver deux figures marquantes de sa vie là-bas, la douce Nishio-san, qui n'a plus toute sa tête, et le gentil Rinri, envers lequel elle pense avoir été trop cruelle avant de se rendre compte qu'elle a fait le bon choix.

 

Amélie Nothomb adopte dans cette oeuvre le même ton que dans ses interviews ou interventions dans les médias : planant, flottant, décalé, à la fois serein et bousculé, amusant et amusé, son style plaît toujours. On apprécie qu'elle s'émerveille de "son" Japon, entre permanence et bouleversement depuis le tremblement de terre de Kobé en 1995 et la catastrophe nucléaire de Fukushima en 2011. Le documentaire télévisé est donc laissé en arrière-plan, mais c'est tant mieux : il n'aura été que le prétexte, disais-je, du retour au pays, qui permet à l'auteur de conclure un pan de sa vie pour mieux regarder ailleurs.

 

J'ai donc apprécié ma lecture : sans qu'il s'agisse là d'un chef-d'oeuvre, c'est plutôt "du bon Nothomb". On aimera, on aimera moins, mais pas sûr qu'on déteste, car l'auteur s'y révèle, et ce de manière plutôt touchante. En refermant le livre, on ne peut que lui souhaiter de nouveaux voyages. Mais encore une fois, après avoir lu tant de "moins-bons-Nothomb", n'est-on pas un peu trop indulgent lorsqu'on tombe sur un "pas-si-mal" ?



Partager cet article

Repost 0
Published by Neph
commenter cet article

commentaires

Stephie 22/09/2013 22:43

Malgré ton billet, je n'ai aucune envie de le lire ;)

Neph 24/09/2013 20:21



C'est ton dernier mot ? :D Je ne t'en voudrais pas !



Miscellaneous 31/08/2013 04:41

Hum, je trouve qu'on a vraiment connu mieux d'Amélie Nothomb. Plus personnel, plus fou, plus original. C'est un peu dommage, même si son style d'écriture la pardonne et sauve le livre.
J'en ai moi-même fait la critique sur mon blog : http://miscellaneous-blog.fr/voyage-biographique-pour-amelie-nothomb/ :)

Neph 24/09/2013 20:11



Merci pour ton avis !



paradiseandco 29/08/2013 21:31

Bien qu'en effet, ces dernières années j'ai été moins séduite par ses romans, quel bonheur tout de même lorsque l'on peut enfin retrouver sa plume. J'ai hâte de lire ce roman

Neph 12/09/2013 13:23



J'espère qu'il te plaira !



Alex-Mot-à-Mots 25/08/2013 10:08

C'est bizarre : un nouvel Amélie Nothomb à la rentrée, cela ne m'étonne pas.

Neph 12/09/2013 13:11



Elle ne nous étonne plus !



Kincaid 23/08/2013 17:13

Je suis contente qu'il t'ait plu ! Pour Nothomb, je suis restée sur "Attentat", c'est mon préféré !!!

Neph 12/09/2013 13:09



Oui, je crois qu'il faut que j'en reste aux premiers titres !