Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 novembre 2011 3 23 /11 /novembre /2011 17:20

Lorsque la jolie Félicie quitte la province pour gagner Paris, c'est la fortune qu'elle recherche. Pour atteindre son but, elle répugne pourtant à vendre son corps ou à user d'autres expédients du même genre : elle se sent bien supérieure à tout cela. Lorsqu'elle est embauchée en tant que bonne chez les Vaussanges, Félicie se satisfait pourtant fort bien des largesses de Monsieur et ne tardera pas à se laisser entraîner dans le lit conjugal des époux Vaussanges pour ramasser quelques billets supplémentaires... Par sa ruse, elle aidera également Mme Vaussanges et sa fille à commettre l'adultère pour l'une et à rencontrer son promis pour l'autre, défauts qui risquent de nuire à la bonne réputation de la famille s'ils venaient à être ébruités.

 

laforest

 

Si elle existait, Jean-Louis Dubut de Laforest, JLDDL pour les intimes, pourrait facilement être classé dans la catégorie des auteurs morts et oubliés depuis longtemps. Auteur prolifique du XIXème siècle, il aurait très bien pu ne jamais croiser ma route si les  Agents littéraires, qui travaillent donc également avec des auteurs morts, ne m'avaient proposé de m'envoyer cet ouvrage.

 

Digne des grands romans feuilletons, La Bonne à tout faire a tout pour plaire. Une domestique rusée qui veut s'élever au-dessus de sa condition, des patrons petit-bourgeois au mauvais goût assumé et à la moralité chancelante, de jeunes personnes influençables : voilà une galerie de personnages hauts en couleurs. Dans un siècle propice à tous les vices, la médecine a de beaux jours devant elle et Dubut de Laforest nous présente aussi bien la douce Céleste, qui soigne ses chagrins d'amour aux vapeurs de l'éther, que le jeune Ambroise Le Roux, jeune médecin ambitieux mais timide, sur le point d'expérimenter son remède contre la syphilis.

Marqués par le sceau de la déchéance, les personnages ne sauront lutter contre une dépravation qui les gagne tous petit à petit, à l'exception d'un ou deux d'entre eux, de fieffés filous qui ne reculent devant rien pour se sortir de leur misère crasse. Cette misère est constamment mise par l'auteur en regard avec l'aisance bourgeoise, mais on constate bien vite que naître dans la deuxième catégorie est loin d'être le gage d'une vie heureuse et digne de vertu. Voilà un ouvrage que Zola n'aurait peut-être pas renié ou qui, du moins, sait se montrer digne de ses prédécesseurs !

 

Et si, comme moi, vous ignoriez jusqu'à peu l'existence de JLDDL (ce qui n'est en fait pas plus rapide à lire), sachez que l'ouvrage, édité aux éditions du Livre unique, propose une introduction particulièrement complète et bien faite sur l'auteur et son oeuvre, et surtout que l'ouvrage s'accompagne de la version théâtralisée de La Bonne à tout faire !

 

Merci aux Agents Littéraires pour cette belle découverte !

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph
commenter cet article

commentaires

Victor Flori 06/12/2011 20:13

On peut se procurer "La Bonne à tout faire" directement sur le site des éditions du Livre unique ou le commander en librairie puisqu'il figure dans les bases Électre et Dilicom.

Neph 07/12/2011 19:39



Je n'ai rien de plus à ajouter à ces bonnes paroles !



Edelwe 06/12/2011 19:43

Pas facile à trouver par contre...

Neph 07/12/2011 19:39



Je crois que tu as ta réponse juste en-dessous !



Edelwe 06/12/2011 19:42

Très très tentant! ça a l'air super!

Neph 07/12/2011 19:38



Et ça n'en a pas que l'air !



Victor Flori 05/12/2011 05:45

La réalisation de cet ouvrage a nécessité beaucoup d'énergie et votre article représente une formidable reconnaissance de mon travail. Je vous en remercie chaleureusement.

Neph 07/12/2011 19:37



Merci à vous ! C'est un ouvrage qui mérite de faire parler de lui !



Anis 04/12/2011 11:12

Je suis ravie de t'accueillir dans cette communauté qui essaie d'explorer (modestement!) l'histoire littéraire des femmes ou les femmes vues par les hommes. Comme tu es sélectionnée pour le prix
des bloggueuses de Elle, cela acquière encore davantage de sens . Je me souviens être déjà venue en visite et de ton challenge "Yes we Kant" sur lequel j'avais hésité. Tu peux, si tu le désires,
coopter 5 autres blogs que j'accepte sur ta recommandation. Cela permet de donner une certaine tonalité à la communauté ! Bonne journée et à bientôt.

Neph 07/12/2011 19:34



Merci Anis pour ce si bon accueil :)