Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 18:30

Appelé au chevet de son père, que sa démence visiblement sénile a mis sérieusement en danger, Jake, enquêteur spécialisé auprès du FBI, en profite pour donner un coup de main (le dernier, se dit-il) dans une affaire de meurtres particulièrement atroces commis dans la ville de son enfance : plusieurs victimes sont retrouvées écorchées vives, privées de toute humanité. Les victimes ont toute un point commun : liées à la famille de Jake de manière plus ou moins lointaine, elles semblent avoir été choisi par le tueur pour atteindre Jake personnellement. Craignant pour la vie de sa femme et de son fils, Jake doit se rendre à l'évidence : il doit tuer le meurtrier pour mettre fin à la série de meurtres.

 

linvisible.jpg

 

Vous qui vous arrêtez régulièrement en ces lieux commencez à le savoir : j'adore les thrillers, et c'est le genre que je privilégie pour résoudre toute panne de lecture. Alors, quand nous avons décidé avec  Caro et Khadi, toutes deux jeunes blogueuses prometteuses, mais avant tout amies  chères à mon coeur in real life, de nous lancer dans une première lecture commune, le choix d'un thriller plebiscité par Khadi m'a de suite ravie.

 

Et je dois avouer que L'Invisible a commencé par répondre à mes attentes de manière fort efficace. Déployant un scénario implacable, le livre voit les victimes s'enchaîner tandis que Jake sent se resserrer l'étau autour de lui. La couverture choisie par les éditions Sonatine et reprise par Le Livre de poche reprend clairement l'image du puzzle que l'on va compléter pour comprendre les rebondissements au fur et à mesure de l'enchaînement des chapitres.

 

L'univers de Jake est brillamment dévoilé par l'auteur : ancien alcoolique, drogué jusqu'à la moelle, Jake est sur la brèche depuis son adolescence, et ne doit son salut qu'à la présence de Kay, sa compagne elle aussi repentie et qui l'aide à se stabiliser. Il doit également composer avec une ombre qui plane depuis son enfance sur sa vie : l'assassinat de sa mère, jamais résolu depuis une trentaine d'années. Toutefois, là où tout cet arrière-plan pourrait être très lourd, il participe ici de la création d'une atmosphère pesante telle que j'aime la retrouver dans les thrillers, au bon sens du terme donc.

Jake possède aussi un talent très particulier pour comprendre les scènes de crime : "Son véritable talent [...] était sa capacité à peindre les derniers moments de la vie des autres. Et grâce à cette aptitude mystérieuse et souvent effrayante, Jake Cole était très doué pour traquer les monstres."

 

Les chapitres, souvent courts, font alterner les moments d'enquête et d'introspection par Jake, mais on assiste également au déploiement et au déchaînement progressif d'un ouragan qui, d'une ampleur exceptionnelle, symbolise à mon sens la recrudescence de violence au fur et à mesure de l'intrigue. Mais jamais cet ouragan ne sera exploité suffisamment par l'auteur, ce que je regrette puisqu'il aurait été un élément fort intéressant d'arrière-plan. J'ai aimé toutefois cette petite pique adressée par l'auteur à ses contemporains : "Jake observait les gestes nerveux et précipités des gens qui fuyaient leur domicile et se demandait quand, exactement, la devise des Américains était devenue : Pour me prendre ma télévision il faudra me passer sur le corps."

 

Et si l'exploitation insuffisante de l'ouragan m'a déplu, je crois que le bouquet final aura quand même été la fin, aussi décevante que le reste m'avait paru passionnant. Dure a été la chute ! Toute autre solution m'aurait davantage convenue que celle choisie par l'auteur : de très nombreuses questions restent en suspens quant au sort des parents biologiques de Jake, quant au meurtre de Mia, quant à ses tatouages... Et le ridicule des scène finales n'a rien arrangé.

 

Ainsi, ce qui aurait pu être un vrai bon thriller se voit gâché au moment le plus délicat par un choix, vu et revu d'ailleurs, hautement discutable.

 

Heureusement, mes camarades de jeu Khadie et Caro sont partantes pour qu'on retente l'expérience dès le mois prochain ! Elles aussi partagent mon avis, et vous pouvez retrouver leur avis sur leurs blogs respectifs !

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans P
commenter cet article

commentaires

dasola 03/11/2013 17:23

Bonsoir Neph, j'ai écrit tout ce que je pensais de ce roman http://dasola.canalblog.com/archives/2012/07/13/24687318.html le 13/07/13. Vraiment pas terrible. Bonne fin d'après-midi.

Neph 11/11/2013 16:07



Je file voir ! Merci !



Valérie 30/10/2013 13:32

Je suis tout à fait d'accord avec toi sur la chute. Pour moi, ça a tout gâché.

Neph 11/11/2013 16:02



C'est fou, n'est-ce pas, que cette idée grotesque !



Manu 29/10/2013 22:10

Rien de pire qu'une fin décevante !

Neph 11/11/2013 16:01



Surtout dans un policier, grrrr !



Karine :) 27/10/2013 00:44

Bon... je passe donc...

Neph 11/11/2013 15:58



Pas de regret à avoir !



Alex-Mot-à-Mots 20/10/2013 11:46

Voilà donc un titre que je ne note pas.

Neph 11/11/2013 15:54



Selon moi, tu peux t'abstenir, en effet !