Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2012 7 15 /01 /janvier /2012 11:13

Jeune homme désargenté, qui avait pour gagne-pain inhabituel que de faire les poches des noyés qu'il repêchait de la Tamise, Tim Cratchit a trouvé refuge dans une maison close : il y est hébergé en échange de cours de lecture destinés à la mère maquerelle des lieux. Mais Tim est hanté par une vision cauchemardesque, qui le perturbe jour après jour, celle du cadavre d'une très jeune fille, abandonné en pleine rue. Voilà ce qui explique pourquoi Tim essaie de protéger Philomela, une jeune demoiselle, bien trop jeune justement pour être livrée à elle-même dans les rues de Londres, proie facile pour les pervers en tous genres. Mais pour protéger Philomela d'un trafic plus que malsain, Tim va devoir lutter contre des hommes de pouvoir, bien plus influents que lui.

 

lheritagedickens.jpg

 

La quatrième de couverture prévient le lecteur que le personnage principal, Tim, est le héros du Conte de Noël, de Dickens. N'ayant moi-même pas lu ce livre, je n'ai pu juger des qualités de reprise dont l'auteur avait fait preuve, mais Tim m'est apparu comme un personnage attachant, d'autant plus qu'il assume des défauts particulièrement humains. L'un d'entre eux, qui me parle encore plus peut-être parce que je pense en être affligée, me l'a rendu sympathique : le pauvre Tim se sent affligé de responsabilités quasi parentales à propos des enfants qu'il prend sous son aile et envers tout un chacun en général. Ah, materner n'est pas facile tous les jours, ni aisé à assumer !

Par ailleurs, on sent quand même que Tim souffre des relations complexes que le lient à sa famille : c'est flagrant avec son oncle (le fameux !), envers lequel il se sent redevalbe, et avec son frère. Le plus douloureux reste sans nul doute les visions qu'il pense avoir de son père, récemment décédé, et qu'il a l'impression de croiser de temps à autre, au détour d'une rue. Les lettres qu'il lui écrit sont terriblement émouvantes.

 

Le sujet du roman n'est pas des plus simples : le trafic des jeunes filles, petites filles même, s'avère difficile à appréhender et la scène des mariages forcés puis des nuits de noces entr'aperçues au travers d'une fenêtre a de quoi glacer les sangs. Heureusement, l'enquête peu conventionnelle de Tim, aidé d'un gamin des rues lui aussi attachant, permet de se lancer à la poursuite des terribles bourreaux de ces pauvres petites filles : chacun des bâtons mis dans les roues de Tim est un crève-coeur pour le lecteur en pleine empathie !

 

Après avoir déjà lu  La Tour noire, du même auteur, il y a à peu près un an, il me semble clair que l'auteur s'impose définitivement dans le créneau des romans policiers sur fond historique, et ce d'autant plus brillamment que l'auteur navigue aisément entre Paris et Londres !

 

Merci à Solène des éditions du Cherche-Midi pour cet envoi encore une fois réussi !

D'autres avis de lecteurs eux aussi charmés chez Gruikman, Karine :) et Keisha.


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans B
commenter cet article

commentaires

Enigma 18/03/2012 18:47

tu donnes très envie de le lire =)

Stephie 30/01/2012 07:30

Je ne vais pas tarder à le lire car cette année c'est l'anniversaire de Dickens ;) Et "Un conte de Noël" est vraiment un roman à lire

Neph 26/02/2012 12:28



Oui, j'ai vraiment l'impression d'être à la ramasse, moi...



Karine:) 29/01/2012 19:12

Oui, je l'ai beaucoup aimé, celui-là. Une bonne surprise. J'ai aimé ce que Tim est devenu, ce qu'il en a fait.

Neph 26/02/2012 12:27



On attendrait presque une suite, non ?



Edelwe 24/01/2012 20:22

Tentant!

Neph 26/02/2012 12:24



N'est-il pas ?



Sybille 23/01/2012 14:10

J'avais très envie de lire La tour noire, mais ton avis me donne envie aussi de lire celui ci :)

l 26/02/2012 12:24



J'aurai du mal à dire lequel des deux j'ai le plus apprécié ; ils ne se ressemblent pas vraiment !