Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 13:43
Si j'ai choisi d'ajouter ce livre à ma PAL, c'est tout simplement parce qu'il est au programme de mes terminales latinistes pour le bac : vous allez voir qu'il nous réserve de grands moments de réflexion/poilade, au choix !
The Bursar a lu en parallèle le Phèdre de Platon qui recèle, entre autres, et si mes souvenirs sont bons, un discours sur l'amour.

http://www.mollat.com/cache/Couvertures/9782218934827.jpg
"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

L'Art d'aimer se compose de trois livres, dans lesquels Ovide donne des conseils, d'abord aux hommes puis aux femmes, pour trouver l'amour, plaire à l'autre et le garder. C'est donc un véritable manuel du savoir séduire que nous avons entre les mains !

Une fois n'est pas coutume, je peux vous dire tout de suite que j'ai aimé ma lecture, et vous allez vite comprendre pourquoi...

Comme dans son recueil Amours, Ovide compare celui qui aime à un soldat, qui a la vie rude et qui supporte de nombreuses contraintes (
Ovide est loin d'être avare en métaphores : soldat, pêcheur, chasseur, tout y passe). Grâce à l'Art d'aimer, nous allons comprendre pourquoi : sachez que celui qui veut séduire est prêt à tout !

Première étape : savoir où lancer ses filets. "apprends d'abord où l'on rencontre en abondance la jeune fille" : avouez que c'est charmant ! La jeune fille est donc un produit, à la rigueur un animal, qui aime à se promener dans des endroits bien spécifiques : les lieux publics, le forum, le théâtre... D'ailleurs, il faut privilégier le théâtre : "là tu trouveras de quoi aimer, de quoi lutiner, de quoi faire une conquête d'un jour, de quoi nouer une liaison durable"... Vous avez l'embarras du choix ! N'oubliez pas non plus le cirque, car les places ne sont pas confortables et "obligent la belle à se laisser toucher". Un repas convient bien aussi. Mais là, attention : à l'époque d'Ovide déjà, on pouvait avoir de mauvaises surprises ! "Pour juger de la beauté, la nuit et le vin sont mauvais [...] ; à ces heures-là, toute femme semble belle" : eh oui, attention au réveil douloureux le lendemain aux côtés d'une conquête peu glorieuse !

Après avoir trouvé l'objet de son amour, il faut maintenant trouver les moyens de lui plaire. Là encore, Ovide fourmille de bons conseils. Il faut commencer par s'attacher la complicité de la servante de la demoiselle, qui peut toujours être utile (la séduire elle aussi, c'est trop risqué...), et ne pas hésiter à écrire des lettres d'amour, à la fois simples et charmantes. Comme il nous le rappellera plus loin, de toute façon, faire des promesses ne coûte rien ! Et on n'est pas obligé de les tenir...
Ces messieurs devront penser à soigner leur apparence ; voici en vrac quelques conseils : "que leur toge aille bien et n'ait pas de taches", "qu'aucun poil ne se dresse dans les narines ; qu'une haleine désagréable ne sorte pas d'une bouche malodorante"... Quelque chose me dit que ces quelques précisions sont toujours d'actualité !
Et puis, messieurs, arrangez-vous pour que la belle n'apprenne pas vos infidélités : soyez discrets et malins ! Mais "si tes actes, quoique bien cachés, viennent à se découvrir, même découverts, nie-les jusqu'au bout !"... Charmant, encore et encore !

Rassurez-vous, mesdames, Ovide ne vous a pas oubliées : mieux, il vous réserve également quelques conseils de son cru. D'ailleurs, il commence avec sa version du carpe diem, avant d'enchaîner avec des remarques concernant le soin de votre personne. Si ces messieurs ont déjà fort à faire, vous n'êtes pas épargnées ; en parlant de beauté, Ovide vous fait ouvrir les yeux : "la plupart de vous n'ont pas reçu ce présent" ! Aïe... On commencera par soigner sa coiffure, avant de faire attention à sa tenue. J'ai gardé le meilleur pour la fin : "j'ai été sur le point de vous avertir qu'un bouc farouche ne devait pas loger sous vos aisselles et que vos jambes ne devaient pas être hérissées de poils rudes"... Mouahahahah ! Heureusement, Ovide précise après que c'est un conseil aussi élémentaire que se brosser les dents et se nettoyer le visage. Veillez, mesdames, à rester discrètes quand vous vous apprêtez : ces messieurs n'ont pas à connaître vos secrets de beauté. Je passe les conseils donnés aux messieurs auparavant, qu'Ovide arrange à la sauce féminine, pour en venir à l'attitude à garder au lit... L'auteur a réponse à tout ! "La femme dont la figure est particulièrement jolie s'étendra sur le dos" : il faut comprendre ensuite à demi-mot que les autres ne devront pas hésiter à tourner le dos ! Et ensuite, mesdames, n'hésitez pas... à simuler ! Et pour finir, "ne laisse pas la lumière pénétrer par toutes les fenêtres dans ta chambre à coucher ; bien des parties de votre corps gagnent à ne pas être vues au grand jour".

Comment ne pas apprécier cette lecture aussi pertinente qu'amusante ? Si Ovide ne fait pas forcément dans la délicatesse, au moins il va à l'essentiel. C'est un ouvrage qui se lit rapidement et s'apprécie tout aussi simplement. Vous aurez d'ailleurs remarqué qu'il ne se démode pas !
Je précise que je vous ai cité la traduction d'Henry Bornecque ; n'hésitez pas à me demander la correspondance dans le texte latin original si ça vous intéresse...

Et maintenant, tous et toutes chez The Bursar !

Ce livre me permet d'avancer dans le challenge organisé par Mariel !

defi_classique.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans O
commenter cet article

commentaires

luce 16/01/2012 16:26

je voudrais disposer du texte latin des extraits que vous avez choisis dans votre commentaire.
C'est toujours possible?
Le plus vite possible:)
Merci beaucoup, beaucoup!!

Neph 25/02/2012 21:57



Veuillez m'excuser, Luce, je ne les ai plus sous la main, mais vous les trouverez bien facilement sur le net, si ce n'est pas déjà fait !



Séphora 06/05/2011 00:09


Moi aussi je suis une élève de TL Latin, je prépare donc cette oeuvre pour l'écrit du bac, et on s'amuse bien ça c'est sûr ! C'est toujours mieux d'aimer les textes qu'on étudie, on est plus
motivé!


Neph 30/05/2011 22:25



Voilà des choses que je suis contente d'entendre :) Bon courage pour l'épreuve écrite !



Maverick Berthaudin 15/01/2011 12:08


Pour ce qui me concerne, L'art d'aimer n'est pas un souvenir mais est d'actualité, je me plais à préparer le bac écrit avec un texte aussi amusant ! Juste pour vous dire que cette oeuvre nous plait
bien à nous aussi, élèves de TL!


Neph 24/01/2011 11:30



Maverick, vous m'en voyez ravie ! Je suis en train de retravailler l'oeuvre avec mes élèves en Terminale cette année, et nous nous régalons avec les (pas toujours)
bons conseils d'Ovide !



vicim 07/01/2010 07:57


que de souvenirs de traduction...... J'aime beaucoup la poésie d'Ovide... Bises


Neph 07/01/2010 12:10



Rien que le nom d'Ovide nous replonge dans nos souvenirs d'heures et d'heures de traduction !



isa 28/12/2009 18:47


Merci beaucoup pour la réponse (rapide)
A moi de jouer maintenant!
Isa


Neph 31/12/2009 15:43



Je vous en prie ! Bon courage !