Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2010 3 17 /03 /mars /2010 13:50
C'est grâce à l'équipe de BOB que j'ai reçu ce recueil de poèmes publié aux éditions de la Table Ronde. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas lu de poésie, et ce court recueil a été une vraie bouffée d'air frais !

fort.jpg
Et pourtant... Je ne savais pas que j'allais recevoir de la poésie ! En nous indiquant le contenu de la quatrième de couverture, BOB donnait les premiers vers du poème liminaire du recueil, que j'avais pris pour un extrait du roman, car la mise en page n'était pas la même...

"Si vous me demandiez : y a-t-il en Europe une rue,
et où, et laquelle, est cette rue ultime ?
je répondrais : l'antique voie romaine
à Paris, sur la rive gauche du fleuve,
la longue, longue rue du cherche-Midi,
rue de mes pensées et de mes réflexions,
de ma curiosité jamais tout à fait comblée,
de prémonitions bizarrement biseautées, de souvenirs.
"

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Ca parle de choses diverses... Vingt-six poèmes constituent ce recueil, traduits par Dominique Dussidour qui les a sélectionnés parce qu'ils racontent tous une histoire. En effet, un mot de la traductrice ouvre le recueil et éclaire la perspective qu'elle a voulu donner au recueil : voilà une idée précieuse, qui m'a aidée à pénétrer les mots de Muriel Spark alors que je ne connaissais pas du tout son oeuvre.
En effet, l'autre belle surprise de ce recueil réside dans le fait que le poème original, en langue anglaise, est mis en regard avec la traduction française : j'ai adoré pouvoir lire une version, puis l'autre, parfois les deux vers à vers... Les lectures possibles sont multiples !

N'ayant pas du tout été influencée par un quelconque a priori vis-à-vis de l'auteur, je vous livre pour finir quelques jolis passages, en anglais comme en français : la traductrice a fait un très beau travail de traduction, en essayant de rendre des effets de langue et la poésie chantante de Muriel Spark. Je pense que le deuxième, entre autres, vous plaira ! Quant à moi, je pense le relire de temps à autre, et aller voir à quoi ressemblent les nouvelles de Muriel Spark, Portobello Road !

Extrait du poème "Created and abandoned"
"Where have you gone, how was it ended with you,
people of my dreams, cut off in mid-life, gone to what
         grave ?
It's all right for me. I'm fine. I always woke up when we
         parted
and saw it was only a dream.
"

Poème en traduction française "Les écrivains et leurs fantômes"
"Les fantômes des écrivains reviennent, je crois, à pas furtifs
hanter la nuit les étagères endormies
à la recherche des livres qu'ils ont écrits.
Ces écrivains mettent la dernière touche, ou l'avant-dernière,
parfois à des paragraphes entiers.

De pleines pages sont ajoutées, récrites, révisées
de fond en comble pendant la nuit que ces écrivains
         occupent
avec leurs livres d'autrefois.

sinon comment
expliquer que peut-être des années
plus tard, le lecteur
prend un livre - Etait-ce ainsi ?
Je ne me souviens pas de... D'où
viendrait ce dénouement ?
Je me rappelle un tout autre.

Oh oui, il a été bricolé
aucun doute -
La patte de l'auteur est ici, là et là, où elle n'était pas auparavant, et
vilà encore, quelque chose manque -
J'aurais juré..."

Extrait du poème "The three Kings"
"Where do we go from here ?
We left our country,
Bore gifts,
Followed a star.
We were questioned.
We answered.
We reached our objective.
We enjoyed the trip.
Then we came back by a different way.
And now the people are demonstrating in the streets.
They say they don't need the Kings any more"

Merci à BOB et aux éditions de la Table Ronde !

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans S
commenter cet article

commentaires

Manu 20/03/2010 16:46


Je l'ai reçu aussi et j'ignorais que c'était de la poésie et en éditions bilingue ! On verra.


Neph 21/03/2010 19:21



On a donc eu la même surprise :)



Lou 18/03/2010 21:35


J'ai lu "les belles années de mlle brodie" début 2009, j'avais bien aimé même si ce n'était pas un coup de coeur pour une Britannique... je note ce titre alors !


Neph 18/03/2010 23:03



Je crois que je devais avoir un train de retard, en ne la connaissant pas !



lili 18/03/2010 20:31


j'aime toujours autant ta façon d'écrire, miss, ça donne envie de lire !


Neph 18/03/2010 23:03



Merci Lili, c'est très gentil !