Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 avril 2010 4 01 /04 /avril /2010 19:55

Deux articles pour le challenge La Fantasy pour les nuls en moins d'une semaine, avouez que je prends les choses à coeur ! Non, Craklou, je ne suis pas malade ^^

 

Aujourd'hui, ce n'est pas d'un roman dont je vous parle, mais plutôt d'un guide de lecture pour néophytes (et lecteurs confirmés, pourquoi pas !) en terme d'oeuvres de fantasy.

 

Cartographie-du-merveilleux.jpg

 

Ca commence déjà mal : la couverture reprend tout ce qui m'effraie ou ne m'attire guère : un guerrier pathibulaire, de loin en tout cas (et sûrement tout pareil de près), un griffon ou un dragon qui vole et des couleurs qui me font penser au Mordor, et la coupe est pleine.

 

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

 

La première partie du livre consiste en une présentation de la fantasy, depuis ses racines dans la littérature antique jusqu'à notre siècle. L'on apprend en effet que la fantasy vient en droite ligne des mythes antiques et des contes de fées, ce qui ne peut que me plaire ! Ces premières époques évoquées, on en vient rapidment au XIXème siècle, à partir duquel l'auteur nous donne plus de détails sur les auteurs fameux et leurs oeuvres. L'avancée est toujours chronologique et permet de retracer les sous-genres de la fantasy dès leur apparition jusqu'à leur postérité.

J'apprends donc l'existence de tas de sous-genres jusque là insoupçonnés par moi, comme le steam punk, qui me plaît de prime abord. D'autres sous-genres ne sont pas clairement définis, mais on en définit aisément le sens grâce au contexte : sword and sorcery, high fantasy (directement inspirée de l'oeuvre de Tolkien), fantasy urbaine... En revanche, je crois ne pas avoir clairement saisi ce qu'est un pulp ; si quelqu'un avait la gentillesse de m'éclairer à ce sujet !

Un lexique en fin d'ouvrage aurait été le bienvenu.

 

On apprend donc le rôle fondamental de Tolkien, qui "concrétise" le genre. Viennent ensuite, dans l'ordre alphabétique, cent propositions de lecture parmi les grands noms et les grandes oeuvres de fantasy. Ce n'est peut-être pas un classement très judicieux pour donner envie à des amateurs, qui ne savent pas où piocher, mais l'on s'aperçoit vite qu'un classement par sous-genre s'avererait bien trop ardu.

Me voilà lancée dans cette liste d'auteurs, accompagné d'une présentation de la meilleure de leur oeuvre, ou la plus représentative, selon l'auteur. J'ai été fort étonnée d'y retrouver Gabriel Garcia Marquez, pour Cent ans de solitude, au milieu de tous ces écrivains majoritairement anglo-saxons. Il ferait partie du sous-genre du réalisme magique... Malgré cela, je reconnais fort peu de noms, à part quelques-uns croisés sur la blogosphère. Parmi eux, Mercedes Lackey, croisée chez The Bursar, mais ce que l'auteur en dit ne me donne guère envie de m'y mettre : pour lui, c'est une "prolifique machine à produire de la fiction commerciale" avec "d'hystériques péripéties sentimentales". Charmant !

J'ai quand même le plaisir de retrouver Pratchett pour Au Guet ! On apprend d'ailleurs qu'un pour cent des livres vendus en Grande-Bretagne est signé Pratchett : voilà un détail qui a son importance !

 

En fin d'ouvrage, deux bonnes adresses pour se procurer des livres en anglais, l'une à Paris et l'autre... à Minneapolis. C'est vrai que ça peut m'être utile ^^


 

**************************************


L'auteur ayant réussi à me donner envie de me plonger dans quelques (je dis bien "quelques", n'allez pas croire que je suis tombée dans la marmite...), voici les quelques noms et ouvrages que j'ai relevés et qui me semblent dignes d'intérêt ; si vous les avez lus, merci de me signaler si je fais fausse route et que c'est, au choix, trop ardu pour une novice/naze/une vieille daube ou au contraire si c'est top moumoute/le top du top/ce qui se fait de mieux en la matière !

 

David Calvo : Délius, une chanson d'été

"Un tueur en série laisse des victimes mortes de rire et signe ses forfaits d'une petite sculpture végétale. [...] C'est donc un excentrique botaniste marseillais, Bertrand Lacejambe, qui va [enquêter sur l'affaire]. En compagnie de son compagnon Fenby, qu'autrefois une rencontre avec les fées a laissé quelque peu... désemparé"

"L'une des plus remarquables oeuvres françaises de fantasy parues ces dernières années"

 

Jonathan Carroll : Flammes d'enfer

"Le style de Carroll est un véritable délice : humour tendre et chaleureux, lumineuse compréhension de la psychologie des personnages, constantes trouvailles stylistiques, plaisir évident à décrire Vienne. Incomparable, inclassable, unique"

 

John Crowley : Le Parlement des fées

"Au sein de la fantasy américaine, une sorte de monument. Unique et sans pareil, intriguant et incontournable."


David Eddings : La Belgariade

"Brassant tous les archétypes de la high fantasy post-Tolkien, poussant l'obsession géographique dans ses derniers retranchements [...], le double cycle de David Eddings aurait aisément pu devenir une des pires oeuvres du genre. Au contraire, ce fut l'une des meilleures : par la grâce d'un style littéraire très classique (que rend bien la traduction française), par le charme de personnages vivants et attachants, par le souffle d'une narration pimentée d'humour... Outrageusement commerciale, incroyablement archétypale, cette oeuvre est pourtant... des plus savoureuses."

 

Kenneth Grahame : Le Vent dans les saules

"succès énorme tant auprès des enfants (auquel il était ouvertement destiné) que des adultes (certainement plus à même d'apprécier la subtilité, la poésie et la douceur de cette oeuvre). Il demeure considéré comme l'un des grands classiques anglo-saxons de la littérature enfantine".

 

Megan Lindholm : Le Dernier Magicien

"Le Dernier Magicien est un roman feutré, mystérieux, tour à tour sombre et tendu, ou tendre et lumineux. Discrètement, son charme opère. Acclamé par la critique comme une réussite majeure, devenu ouvrage culte, Le Dernier Magicien a cependant été un échec commercial, tout comme les autres romans de Megan Lindholm. Au point que l'autrice a depuis été obligée de changer de patronyme, devenant Robin Hobb pour écrire une saga de BCF (L'Apprenti Assassin) - assurément moins personnelle, mais beaucoup plus populaire."

 

Michel Pagel : Les Flammes de la nuit

"Poussant jusqu'à leur extrémité les clichés du conte de fées révisé à la sauce Disney, Michel Pagel dévoile d'une griffe cruelle l'envers des mythologies enfantines. Les Flammes de la nuit est une oeuvre de fantasy arrivée à maturité, une oeuvre de fantasy qui réfléchit sur elle-même et qui, sans rien renier de son appartenance à la littérature d'aventure, parvient à se renouveler par l'examen de ses propres archétypes. Passionnante et totalement originale, l'une des rares oeuvres françaises de fantasy s'impose comme une réussite majeure."

 

Philippa Pearce : Tom et le jardin de minuit

"Poésie enivrante et un sens de l'observation remarquable [...] Roman célébré comme une des oeuvres clefs de la littérature enfantine anglaise, Tom et le jardin de minuit est d'une beauté bouleversante. J'ai du mal à décrire l'émotion qui m'a saisi devant sa conclusion, entre joie et nostalgie. Un grand livre - et pas seulement pour les jeunes lecteurs."

 

Qu'en pensez-vous ? Avez-vous d'autres références à me proposer ? Merci de votre participation au challenge (pas gagné d'avance !) "Aidez-Neph-à-mettre-un-pied-dans-la-fantasy !"

 

Fantasypourlesnuls

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph
commenter cet article

commentaires

Pef 24/05/2010 21:15


A lire sans hésiter : Le dernier magicien, de Lindholm. Tout à fait différent de l'Assassin Royal, et, pour avoir goûté aux deux, je préfère sans conteste le premier, génial !
Un petit article de moi même sur ce livre ici : http://www.livresfantastiques.fr/livres-l379-le-dernier-magicien.html


Neph 08/06/2010 16:01



Merci pour ce lien, je vais voir !



Acr0 12/04/2010 17:26


Si cela peut te rassurer, moi non plus je n'aime pas la couverture !

De ceux que tu as sélectionné, je suis "en cours de lecture" de la Belgariade... le couple Eddings est considéré comme un grand "classique" (et ultra connu).
De la fantasy "classique" mais un peu nian nian pour moi (peut-être parce que je lis essentiellement de la fantasy et que maintenant je recherche autre chose ?)

Le dernier magicien de Lindholm (ou Robin Hobb) : un coup de coeur pour moi !

Le parlement des fées de Crowley est apparemment insupportable et surtout incompréhensible :) (là j'en appelle les critiques des bloggeurs lues)


Et le reste m'est inconnu au bataillon :)


Neph 15/04/2010 11:47



Ca ne me rassure pas, hihi.


Merci pour tes informations précieuses, j'apprécie d'avoir affaire à une connaisseuse :) Je note pour Crowley, je vais m'abstenir !



Cachou 03/04/2010 23:29


(Fais gaffe avant d'accepter pour L'assassin royal, parce qu'il y en a plein plein plein, pas forcément faciles à trouver, et que The Bursar surveille la lecture de près)
(coucou The Bursar!)

Moi, je te conseillerais "Enchantement" d'Orson Scott Card qui, en plus d'être une superbe réécriture fantasy du mythe de la Belle au bois dormant, possède l'immense mérite d'être en un tome, chose
plutôt rare dans ce genre!


Neph 09/04/2010 14:20



Aaaaah, merci, voilà en effet un détail qui a son importance ! Merci pour la référence, j'essaierai de le trouver :)


Je me méfie, pour L'Assassin royal, étant donné que c'est déjà comme ça que je me suis fait avoir pour HP...



Brunissende 03/04/2010 17:17


La Belgariade c'est sympatoche à lire, c'est le truc bien pour débuter en fantasy vu que c'est assez "light" mais marrant :). C'est une bonne lecture détente, faut juste pas chercher plus loin et
en attendre trop. J'ai bien aimé, d'ailleurs faut que je lise la suite un jour (La Mallorée).


Neph 09/04/2010 14:19



Ton avis diverge de ceux que j'ai pu lire avant ! Tu es la seule à trouver ça léger, on dirait :p Je vais voir ça de plus près !



Edelwe 02/04/2010 18:15


Lol! Décidément, tes descriptions de couvertures m'amusent énormément!


Neph 09/04/2010 14:16



Ahah, ça me fait rire aussi :)