Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 00:30
C'est Manu, du blog Chaplum, qui m'a fait parvenir ce livre lors de l'opération Passe ton livre à ton voisin. Ca fait longtemps, me direz-vous, sauf si vous connaissez vous aussi les affres de la PAL qui déborde ! Et il fallait bien attendre les vacances pour attaquer ce pavé, qui avoisine les 650 pages.


Je trouve la couverture très jolie. Par ailleurs, le regard de la jeune femme, perdu dans le lointain, reflète tout à fait ce l'attitude de l'héroïne, Iris, qui vit dans le luxe mais est ignorée et incomprise.

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Iris Chase
a plus de quatre-vingts ans. Sentant que sa fin est proche, elle décide de raconter à sa petite-fille qu'elle n'a pas revue depuis très longtemps son enfance, son adolescence puis son mariage malheureux avec un riche industriel. Interrompu par des articles de presse, ce récit a pour but premier d'expliquer le geste de sa soeur, Laura, qui s'est suicidée à vingt-cinq ans, cinquante ans plus tôt. Alors que la presse, sous la pression du mari d'Iris, a conclu à l'accident, Iris raconte qu'il n'en est rien, et explique peu à peu pourquoi en dépeignant sa soeur et son caractère si particulier... On lit également des extraits du roman posthume de Laura, un roman de science-fiction intitulé Le Tueur aveugle.

650 pages pour expliquer qu'un accident n'en est pas un, c'est beaucoup. Surtout lorsque la victime s'est jetée d'un pont... Je dis ça, je dis rien. Pourtant, la lecture est fluide grâce à la multitude de voix qui se croisent : Iris qui raconte sa vie actuelle de vieille femme grabataire, Iris racontée par elle-même enfant puis jeune adulte, les journaux, le roman de SF. Au sein de ce même roman, le narrateur change. Je n'ai pas vraiment compris la nécessité de ces passages de SF au sein d'un livre qui s'en serait fort bien passé, d'autant que ça ne nous apprend rien sur Laura ni, a posteriori, une fois le livre lu en entier, sur l'ensemble des personnages.

Iris est une héroïne complexe. Petite fille, elle veille sur sa soeur et se montre lucide par rapport à Laura, sensible et influençable. En grandissant, les rôles s'inversent et les différences se font flagrantes lors du mariage arrangé d'Iris : elle se laisse diriger par sa belle-soeur Winifred et semble n'être plus qu'une éponge, alors que Laura s'affirme et vole de ses propres ailes. C'est à la mort de Laura qu'Iris coupe les ponts avec son mari et Winifred, et on sent dans son récit rétrospectif qu'elle est devenue une femme forte, même si elle est désormais impuissante à son âge, et surtout terriblement seule. C'est un véritable appel qu'elle lance à sa petite-fille, un cri d'amour venant d'une femme dont on sent qu'elle n'a jamais été aimée pleinenement par quiconque...

Quelle douleur que cette solitude... Margaret Atwood n'hésite pas à dépeindre la vieillesse sous un angle difficile : la maladie, l'affaiblissement du corps. Pourtant, rien n'empêche Iris d'écrire, elle qui veut absolument donner sa vérité à sa petite-fille Sabrina. Seule survivante d'une époque disparue, Iris révèle une vérité que l'on ne soupçonnait pas, et la fin éclaire le livre d'une nouvelle lumière.

Allie a elle aussi aimé, alors que Brize l'a trouvé long.

Merci encore, Manu ! Une belle découverte.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans A
commenter cet article

commentaires

Manu 07/09/2009 12:50

Non, je viens d'aller voir, c'est "La voleuse d'hommes"

Neph 07/09/2009 13:01



Ah, jamais entendu parler !



Manu 07/09/2009 11:37

Au fait, contente que tu as aimé, malgré les quelques longueurs !

Neph 07/09/2009 12:07



Oui, le bilan est positif ! Merci encore :)



Manu 07/09/2009 11:36

Je n'avais été que moyennement conquise, je dois l'avouer mais j'ai quand même envie d'essayer un autre roman, dont le titre m'échappe sur le moment !

Neph 07/09/2009 12:06



La Servante écarlate ? On ne parle que de ça !



Karine :) 06/09/2009 17:02

Tiens, un autre qui ets dans ma pile!!! C'est définitivement le commentaire du jour!!

Neph 06/09/2009 20:08



Ah oui, en effet : de la lecture en perspective ! Mais tu ne t'ennuieras (théoriquement) pas !



Lou 05/09/2009 16:28

Il traîne dans ma PAL en VO depuis 5 ans je crois... no comment :)

Neph 05/09/2009 21:02



Je ne me permettrai pas de commenter :) J'ai de quoi faire dans la mienne !