Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mai 2009 7 24 /05 /mai /2009 22:23
Quand l'équipe de Chez les Filles m'a proposé de recevoir ce livre, c'est avec plaisir que j'ai accepté : je ne refuse jamais un bon policier, j'adore ça... J'ai donc reçu ce livre, dont le format est très agréable et se prête fort bien à la lecture :


D'ailleurs, on se serait allègrement passé de la silhouette dessinée en bas à gauche, qui n'ajoute rien à la couverture. Le lampadaire dans la nuit donne l'idée d'une atmosphère un peu glauque, qui me plaisait avant de me lancer.

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Coralie Le Gall
est commissaire de police à Paris. Elle est chargée d'enquêter sur la mort d'Hubert de Vaslin, dont le corps a été retrouvé abandonné sur le parking d'une grande surface de banlieue. Il s'avère que ce Vaslin n'est pas n'importe qui : c'est un haut fonctionnaire au service du Premier Ministre. Suicide ? Assassinat maquillé ? Quels membres du gouvernement pouvaient considérer Vaslin comme une menace ?

Résumé comme cela, ça a l'air pas mal. Sauf que... j'ai souffert pour terminer le livre.
L'action a lieu dans les années 90 : le Minitel, les francs, tout cela est terriblement daté.
Ce qui m'a le plus déplu, c'est le langage employé au fil du livre : l'argot flic, j'ai du mal à supporter. Et quand tout ce vocabulaire est additionné à des néologismes et des mots anglais orthographiés en français (ticheurte, champouiné, j'en passe et des meilleurs), là, je sature.
Et d'ailleurs, le personnage de Coralie se vante de préserver la langue française et n'apprécie pas qu'on l'appelle madame "la" commissaire : c'est la meilleure...
Enfin, j'ai beaucoup de mal avec la narration à la 1ère personne dans un roman policier, que je trouve peu judicieuse. Avec un point de vue externe, on englobe mieux toutes les subtilités du roman, selon moi.

Heureusement, la résolution de l'affaire est exposée clairement : je n'ai pas regretté de connaître le fin mot de l'histoire. Et les personnages sont intéressants et complexes, notamment Coralie Le Gall, dont on apprend petit à petit qu'elle cache un douloureux secret.

Toutefois, les points positifs ne rattrapent pas les autres, et je vais de ce pas passer à autre chose qu'un policier français : ce n'est pas un genre qui me convient, décidément !
Mais je remercie encore une fois
et les Editions Carnet Nord pour cette découverte qui aurait pu être belle.


Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans M
commenter cet article

commentaires

pimprenelle 07/07/2009 18:36

Ah ben voilà, je me disais bien aussi... Je n'ai pas fait le rapprochement avec ton article quand Suzanne m'a proposé ce livre. Résultat, je suis en train de le lire et je souffre pour les mêmes raisons que toi...

Neph 07/07/2009 19:42



Ouille, je compatis à ta douleur ! Courage, sois forte :)



Aliénor 06/07/2009 09:39

Je l'ai reçu moi aussi mais je ne suis pas sûre d'aller jusqu'au bout tant cette lecture me déplaît. Je n'avais jamais rien lu d'aussi mal écrit !

Neph 07/07/2009 18:13



Ah, je suis contente d'enfin croiser quelqu'un de mon avis ! Ca a vraiment été un désastre, pour moi !



belledenuit 01/07/2009 09:17

Ca y est mon avis sur ce bouquin est en place :D Pour ma part, c'est du positif qui en ressort. ;)

Neph 01/07/2009 21:54



Il en faut pour tous les goûts ! J'irai voir, alors !



belledenuit 28/06/2009 22:40

Je n'avais pas fait attention que tu avais lu celui là aussi. Je suis en plein dedans et je dois bien confirmer les côtés négatifs que tu indiques, notamment la francisation des termes anglais. Ca m'indispose aussi mais j'essaie de passer outre et de me concentrer uniquement sur le côté policier. Je verrai bien ce que ça donne...

Neph 28/06/2009 22:56



J'avoue que j'ai eu du mal à passer outre... J'irai lire ton article quand tu auras terminé ta lecture, alors !



Pierre 09/06/2009 20:07

Bonsoir ! J'ai plutôt bien aimé ce roman même si l'argot m'a parfois un peu bousculé ! L'auteur écrit sous un pseudo : à qui pense-tu ?
;-)

Neph 09/06/2009 21:54



Je ne le savais même pas, mais tu m'intrigues... Serait-ce un homme du "milieu" ? Tu m'intrigues ! J'ai vu ton article, et j'aimerais savoir ce qu'il en est
réellement !