Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 18:13
Ca arrive plus souvent que les soldes, vous l'attendez encore plus impatiemment (comment ça, non ?) : voici le Pratchett du mois ! Pour celles et ceux qui n'auraient pas suivi, je suis en pleine lectures des Annales du Disque-Monde, de Pratchett, et j'achève aujourd'hui la lecture du quatorzième tome : ça passe vite !



"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle"

Magrat Goussedail, la sorcière tendance new age encombrée de grigris, est sur le point d'épouser le roi Vérence, ancien bouffon monté en grade, et de devenir de ce fait reine du royaume de Lancre. Mais c'est sans compter sur les elfes et leur Reine, qui veulent profiter du continuinuinuum espace temps pour débarquer et conquérir eux-mêmes l'endroit. Parce que oui, les elfes sont cruels. Et en plus ils sentent mauvais.

Heureusement, les deux sorcières Mémé Ciredutemps et Gytha Ogg sont de la partie, et sont bien décidées à empêcher cette invasion. A leur côté, on retrouve la fine équipe de l'Université de l'Invisible : l'archichancelier Mustrum Ridculle, dont on apprend qu'il a bien failli épouser Mémé, dans le temps, l'économe complètement drogué et qui passe son temps à planer, mais aussi le bibliothécaire changé en orang-outan.



Raconté comme ça, ça paraît complètement loufoque. Ca l'est, et en plus c'est hilarant. Ce volume est en passe de devenir mon préféré du lot : les sorcières y jouent toutes un rôle appréciable, et le retour sur leur jeunesse m'a beaucoup amusée. Les répliques font toujours mouche, et l'auteur a le chic de créer des métaphores génialissimes pour illustrer ses propos. Autre procédé utilisé : les notes de bas de page ; déconcertante au début, cette méthode est pourtant très efficace et amusante.

J'aime de plus en plus retrouver ces personnages qui finissent par me manquer entre deux autres lectures. Mais j'ai encore de quoi tenir : quel bonheur, une série de plus de trente tomes !
Une fois n'est pas coutume : au lieu d'attendre quelques semaines pour me lancer dans la suite, je suis allée acheter le quinzième volume cet après-midi, et mon libraire super sympa (oui oui, toujours le même !) m'a offert trois badges en accord avec cette future lecture : "I love fantasy", "Suis-je du genre humain ?" et "No futur sans SF". Je l'aime.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans P
commenter cet article

commentaires

The Bursar 02/06/2009 11:12

Oui mais j'ai peur que ça fasse comme le Vara, on risque de meumeumer les premières paroles et de brayer juste "and the hedgehog can never be buggered at all", si tu l'as pas encore écouter faudra que je te la fasse découvrir demain, je l'ai sur mon petit ordi et je compte l'emmener histoire de pouvoir bosser dans le train(et comme ça on pourra le promener avec nous si je veux consulter publinet de temps à autres)

Neph 02/06/2009 20:26



Ca me va ;)



The Bursar 01/06/2009 22:30

Je suis juste en train de le relire et quand je tyombe sur une référence à cette chanson, j'ai une tendance à penser à toi.

Neph 02/06/2009 08:18



C'est bien aimable^^ Un jour on pourra la brailler en pleine nuit avec une bouteille à la main !



The Bursar 01/06/2009 19:32

Au fait il y a bien une référence à la chanson du hérisson dans le livre, c'est au tout début quand Pratchett décrit l'arrivée des sorcières : "The second is dumpy and bandy-legged with a face like an apple that's been left for too long and an expression of near-terminal good nature. She is playing a banjo, and, until a better word comes to mind, singing. It is a song about a hedgehog."

Neph 01/06/2009 20:42



Ah, bravo ! Tu as l'oeil, décidément !



The Bursar 31/05/2009 11:28

C'est bien ma troisième relecture ^^ une fois que t'as fini t'es frustrée parce qu'il faut attendre le prochain et c'est dur de retrouver quelque chose d'aussi bien, car Pratchett est assez subtil et a l'art de ne jamais trop en dévoiler, par exemple par rapport à la raison pour laquelle l'économe n'a plus le droit de manger et comme les autres et d'avoir des couverts en métal : "the wizards had gently prevented him from having metal cutlery since what was now known as the Unfortunate Incident At Dinner". Un auteur moins bon aurait expliqué ce qui s'est passé... du coup je me demande toujours si l'économe a tué son voisin de table pendant ce dîner.

Neph 01/06/2009 18:47



Ou s'il a juste embroché malencontreusement quelqu'un^^ Je suis d'accord avec toi !



The Bursar 30/05/2009 19:13

L'important c'est de réussir à bien s'immerger. Pratchett ça redonne bien le moral, j'avais oublié comment se passait la demande en mariage de Vérence et le fait que c'était dans ce livre qu'on avait le passage sur les personnes qui sont les premières levée à l'UI, j'adore quand l'économe panique face au problème de cercle de l'archichancelier.

Neph 31/05/2009 00:31



Je crois que je ne pourrai pas m'empêcher de les relire une fois que je les aurai tous terminés !