Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2009 3 15 /04 /avril /2009 13:01
J'ai enfin plongé mon nez dans cet énooorme bouquin la semaine dernière (plus de 1000 pages !) en pensant que ça allait être un calvaire... Et je l'avais en plus réclamé pour Nowël : il était vraiment temps que je m'y mette ! Mais finalement, grand bien m'en a pris : quelle merveille !


(Z'avez vu ma jolie édition ? J'aime !)

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

L'ouvrage commence par un prologue où l'on assiste à la pendaison d'un jeune homme étrange, roux, rêveur... (Ah oui, nous sommes au Moyen Âge !) Au moment où on lui passe la corde au cou, l'homme entonne une chanson en français, qui glace le sang des officiels qui président cette lugubre cérémonie.
Dans la foule qui se presse pour admirer le supplice se trouve une jeune femme, enceinte, qui est sa compagne : une fois son homme décédé, la jeune femme prend la parole et profère une malédiction envers le moine, le chevalier et le prêtre qui ont condamné le pendu.

Nous faisons ensuite un bond dans le temps pour suivre le périple de Tom le bâtisseur, de sa femme enceinte Agnès et de leurs deux enfants Alfred et Martha. Les temps sont durs, et Tom et les siens se lancent sur les routes à la recherche d'un chantier sur lequel Tom pourrait être embauché. Malheureusement, après avoir connu quelques déceptions, ils ne trouvent aucun travail durable. Agnès, enceinte, se voit contrainte d'accoucher dans la forêt en plein hiver ; elle va malheureusement y laisser la vie. Tom, accablé par le chagrin, enterre sa femme sur place et se résoud à prendre une affreuse décision : il abandonne son nouveau né, lui qui doit d'abord penser à assurer la subsistance de ses deux premiers enfants.
La route de Tom, Alfred et Martha reprend et va bientôt se lier pour longtemps avec celle d'Ellen et Jack, une marginale et son fils qui vivent dans la forêt. Tom ne désespère pas de réaliser son rêve : bâtir une cathédrale...

Ce rêve pourrait bien devenir réalisable à Kingsbridge, où le prieur d'une communauté monastique, Philip, souhaite recontruire la cathédrale. Il se trouve opposé à l'évêque Waleran Bigod, qu'il a pourtant aidé à accéder au pouvoir.
D'autres rivalités occupent le livre, notamment pour la possession du comté, déchiré entre Richard et sa soeur Aliena, héritiers légitimes, et le brutal William Hamleigh, un jeune noble sanguinaire et assoiffé de pouvoir, qui n'hésite pas à user de violence envers ses sujets et les femmes...

Les destinées de chacun de ces personnages vont se croiser : tous vont s'aimer, se détester, s'unir, lier leurs forces, lutter... même (et surtout) entre les différentes classes sociales. Toute la société est dépeinte : du roi aux hors-la-loi, des prêtres aux commerçants, des pèlerins aux prostituées... 


Si je devais sélectionner un coup de coeur parmi tous les livres dont j'ai parlé sur ce blog depuis près de deux mois, ce serait sans hésitation celui-là. Arrivée au bout des 1000 pages, j'étais peinée que l'histoire se termine... J'en aurais voulu encore !
Ce livre m'a passionnée. Je ne suis pas particulièrement attachée au Moyen Âge, mais tout, tout, tout m'a plu. On en apprend beaucoup sur les personnages que l'on suit pendant près de quarante ans. Le vocabulaire architectural utilisé pour décrire et suivre la construction des cathédrales n'est pas trop confus, et là encore, on en apprend beaucoup.
Je n'en dirais pas plus. Mais si un jour, un SWAP quelconque, une occasion particulière ou autre me donne l'occasion de vous envoyer un livre surprise, la surprise ne tient plus : ce sera celui-là !

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans F
commenter cet article

commentaires

nanet 28/08/2010 12:17


Je suis assez d'accord avec cette belle chronique : le volume du livre en doit pas rebuter les lecteurs, car le fond et la forme sont majestueux tout autant que la belle cathédrale construite par
ces hommes passionnants. Tant de rebondissements... et d'années n'auraient pu être traités en moins de pages !

biz, nanet


Neph 29/08/2010 21:16



Je n'aurais sûrement pas mieux dit et je partage ton enthousiasme !



Cécilia 02/01/2010 23:06


A ce jour, ce livre reste mon livre préféré ! J'ai bien aimé la suite, un peu longuette mais bien écrite aussi ... ah! quel dommage de sortir de ce cher Moyen-Âge ...
Céci.


Neph 03/01/2010 12:00



Je reste sur une si belle impression que je n'ose pas lire la suite !



Marie 13/10/2009 21:53


Je vois que tu as toi aussi vraiment apprécié ce livre ! :-)
Il n'y a plus qu'à découvrir la suite...


Neph 14/10/2009 12:31



Oui, depuis le temps, je n'ai toujours pas osé !



Nicolas 22/06/2009 11:25

Je ne l'ai pas lue, et je ne sais pas si je vais le faire. Certains disent qu'il est moins bon, il fait 1300 pages grand format, et je reste sur une tellement bonne impression avec les Piliers que je serai forcément déçu. Tu l'as lu?

Neph 22/06/2009 14:52



Non, pour toutes les raisons que tu as évoquées !



Nicolas 19/06/2009 21:44

Passionnant, c'est le mot qui convient à ce roman extraordinaire. Follett a incontestablement un talent unique de conteur. On plonge dans ce Moyen Age en compagnie de Philip de Kingsbridge, Tom le bâtisseur, et les autres. Quel régal! inoubliable!

Neph 21/06/2009 13:16



Ravie de constater qu'il t'a plu. As-tu lu la suite ?