Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2009 6 11 /04 /avril /2009 15:45
Aujourd'hui, il fait beau. Les oiseaux chantent, les enfants jouent avec les jets d'eau sur la place de la mairie, les oiseaux chantent et les papillons envahissent les jardins. Cette bonne humeur m'envahit, et pour fêter les beaux jours, j'ai regardé en début d'après-midi le très joyeux Dracula, de Coppola. Je suis comme ça.



Ca me change un tout petit peu d'Austen, quand même.

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Le film commence par un épisode de l'histoire du comte Dracul, interprété par le talentueux Gary Oldman. Parti combattre l'armée turque, il doit à son retour affronter la nouvelle du suicide de sa promise, interprétée par la très jolie Winona Ryder, qui le croyait à tort mort sur le champ de bataille. Elle lui a laissé une lettre lui disant qu'elle a agit ainsi pour le retrouver au paradis.



C'est beauuu. Oui, mais il y a un hic. Eh oui. Le suicide étant considéré comme un péché, il conduit tout droit en enfer.
Du coup, Dracul s'énerve et il abjure Dieu, en hurlant qu'il s'est battu pour lui et qu'il n'est pas récompensé. Il plante son épée dans la croix de l'autel, qui se met à saigner : l'église baigne bientôt dans des flots de sang...

Et hop, nous arrivons par la magie du cinéma dans le Londres du XIXème siècle. Jonathan Harker, le beau Keanu Reeves, est chargé par son patron d'aller faire signer à un certain comte Dracula, qui habite la Transylvanie, des actes de vente pour des propriétés londoniennes. Avant de partir, il promet à sa promise, Mina, de l'épouser dès son retour.


 
Mais là, le spectateur est surpris : Mina a exactement les traits de la défunte chérie du XVème siècle. Et là on se dit un truc du genre "Ohlàlàçavasaigner...".

Jonathan s'en va donc tranquillement vers les Carpathes, mais la route est longue, surtout quand le cocher envoyé par le comte fait un peu froid dans le dos, et qu'on est poursuivi par des loups. Une fois arrivé au château lugubre à souhait, Jonathan est accueilli par le comte qui a un peu veilli depuis la dernière fois qu'on l'a vu, et qui s'est laissé pousser le chignon.



Et là, alors que le comte discute affaires avec Jonathan, il aperçoit le portrait de Mina que Jonathan a apporté avec lui... Il se met alors à parler d'Amour, et on comprend vite qu'il va essayer de retrouver sa chère et tendre. Il s'embarque pour Londres, retenant Jonathan prisonnier du château et livré à ses succubes (pas des moindres, y a Monica Bellucci dans le lot...)

Pendant ce temps-là, à Londres, Mina squatte chez sa copine Lucy et rigole bien en regardant les illustrations érotiques des Mille et une nuits... Jvous jure.


Mais le comte arrive en ville. Et quand il arrive en ville, les gens devraient changer de trottoir. C'est pas qu'il a l'air viril, mais il fait peur à voir (quoi, qu'est-ce que j'ai dit ?)
D'ailleurs, dans le genre passe-partout, il s'est déguisé en Johnny Depp. Vous trouvez pas ?


C'est pas pour ça que ça le rend sexy, je trouve plutôt ses lunettes ridicules.

Le jour, il drague Mina, qui n'est pas insensible à son charme. La nuit, transformé en un genre de loup-garou, il séduit Lucy et la transforme elle aussi en monstre sanguinaire. La pauvre Lucy fait peur à voir.

De son côté, Jonathan a réussi à s'échapper du château et trouve refuge dans un couvent. Il appelle Mina à son chevet et l'épouse enfin.

Pour soigner Lucy, son futur époux et un ancien prétendant qui a la bonne idée d'être docteur font appel à un spécialiste, Van Helsing.



Mais oui mais oui, c'est Anthony Hopkins, décidément abonné aux rôles flippants. Ayant compris quel mal ronge Lucy, il se lance à la poursuite de Dracula, aidé de tous les hommes vaillants de l'histoire. Et ce coup-là, je n'en dis pas plus...


Bon, j'ai l'air de rigoler, mais ce film est très impressionnant. Esthétiquement parlant, c'est un bijou : le jeu des couleurs et des ombres est très habile, les décors sont splendides et les costumes admirables. C'est un film sanglant, mais aussi sensuel : les scènes avec les succubes et celles de Lucy se livrant à la débauche lycanthropique sont hot !
Le tout début du film, lorsqu'on voit comment s'est dessiné le destin de Dracula, m'a énormément plu. L'amour et le désespoir, entraînant la colère, sont seuls responsables du monstre que devient Dracula. Dracula est un amoureux éperdu. J'ai moins aimé le passage où les hommes combattent Dracula, mais ça doit être parce que je suis une fille.
Enfin, le casting est formidable, comme vous aurez pu le remarquer, et Anthony Hopkins interprète à merveille ce docteur un peu déjanté, dont les répliques sont pleines d'humour et d'ironie.

Pourtant, ne faites pas comme moi, ne le regardez pas en plein jour avec le soleil qui brille et les oiseaux qui chantent. Puisque M. Neph ne l'a pas vu, je prévois une soirée Dracula pour bientôt. Jvous dirai s'il a eu peur dans le noir, mais je pourrai vraiment constater à quel point ce film doit être époustouflant si l'atmosphère s'y prête mieux.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans Films
commenter cet article

commentaires

enna 10/06/2009 14:29

En fait tout ce qui t'a plu est ce qui m'a déçu par raport au livre (que je venais de lire) car l'histoire d'amour de Dracula pour sa femme, la relation entre lui et Mina et le côté dévérgondé des deux jeunes femmes n'existent pas du tout dans le roman, alors je n'ai pas accroché ;-)

Neph 10/06/2009 14:37



Je comprends : ma lecture du livre remonte à fort longtemps !



Imerege 29/04/2009 14:16

Je n'ai pas aimé ce film. Trop hollywoodien, trop tape-à-l'oeil, même si le début relie effectivement le Dracula de Stoker et la légende de Tepes. Quand on voit ce que Murnau fait avec trois bouts de ficelle, on se dit qu'avec des millions, Coppola n'arrive pas à créer une terreur aussi subtile et durable.

Neph 29/04/2009 15:51



C'est certain, Coppola n'a pas regardé à la dépense et a joué la carte du spectaculaire. Mais il vise le grand public, qui ne se sent plus tant d'affinités avec
Murnau. Eh oui, c'est dommage, on en conviendra !



jumy 16/04/2009 11:39

J'ai vu le film il y a quelques temps et j'avais aimé. Maintenant j'ai très envie de lire le livre car tout le monde dit qu'il est largement supérieur.

Neph 16/04/2009 11:46



C'est vrai. Ta vision du film influencera peut-être la représentation que tu te fais des personnages, mais tu vas vite voir les différences. Tu nous diras ce que tu
en penses !



Vladkergan 14/04/2009 07:26

Le film de Coppola est à mes yeux une adaptation certes très libre du roman de Stoker (comme la quasi totalité des adaptations de ce roman ceci dit), mais contient de nombreuses choses intéressantes :

- une magnifique intro qui relie sans doute possible le Dracula de Stoker au Vlad Tepes roumain

- une photographie ultra-léchées, notamment à travers des couleurs si saturées que le passage du fim sur DVD a causé de nombreux soucis techniques

- un casting brillant (à part Reeves, que je n'ai jamais réussi à trouver très crédible). Oldman est incroyable (comme à son habitude ceci dit).

Bref un film génial d'un réalisateur qui n'a plus rien à prouver : http://blog.vampirisme.com/vampire/?119-coppola-francis-ford-dracula-1992

Neph 14/04/2009 09:44



Merci de ton passage, on sent l'amateur chevronné !
L'intro restera le moment du film qui m'a le plus marquée.
En effet, en ce qui concerne les couleurs, chaque scène a l'air profondément réfléchie et étudiée pour permettre justement cette mise en valeur.


Quant à Coppola, je suis prête à confirmer, mais je ne connais pas encore l'intégralité de son oeuvre... En tout cas, avec celui-là, je suis
convaincue. 



Hildebald 13/04/2009 12:19

oui, qd je pensais challenge dracula, je pensais a tous les livres et films sur vampire en fait...ça risque de faire bcp :D on pourrait déjà enlever tt ce qui est critiques ou études historiques et ne garder que les romans et adapatation cinématograhpique! au fait, si tu as aimé le film, je te conseille le clip de Annie Lennox "love song for a vampire", BO du film! (sur dail*motion)

Neph 13/04/2009 14:10



C'est une idée, il faut que tu mettes ça sur pied :)
Merci pour la référence !