Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2009 4 02 /04 /avril /2009 08:29


Continuant sur ma lancée dans la lecture intégrale des tomes des Annales du Disque-Monde, je viens de terminer la lecture du 13ème tome... La couverture me laisse encore une fois indifférente, je viens même de me demander si c'était bien celle-là ! Je ne m'imagine pas les personnages ainsi, donc forcément...

"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

Ici, à part notre cher ami La Mort, nous ne retrouvons aucun personnage connu précédemment.
Nous faisons la connaissance de Frangin, un jeune homme un peu lourdaud, un peu limité, qui est membre du clergé local, voué au culte du grand dieu Om. Autour de lui gravitent d'autres religieux (prêtres, diacres, archidiacres, cénobiarches, cémoi...). A leur tête, Vorbis, un homme totalement dénué d'humanité et qui dirige les services de la Quisition, qui se charge de punir les pêcheurs et de torturer les impies. Mais pas seulement pour la bonne cause...

Un jour qu'il est tranquilement occupé à biner les melons dans un carré de potager, Frangin est interpelé par une petite tortue, qui lui dit être Om en personne. Le doute s'installe dans la petite tête de Frangin qui, après moult circonvolutions, admet en effet que le dieu est coincé dans une petite tortue.

Il la garde donc en sa compagnie quand Vorbis, étonné par la mémoire pharamineuse de Frangin, lui ordonne de l'accompagner dans une sorte de guerre sainte pour aller convertir les habitants de la ville d'Ephèbe au culte du dieu Om, eux qui sont païens et parmi lesquels commence à se répandre le bruit que le monde ne serait pas une sphère en mouvement dans l'espace, qui tourne autour du soleil, mais un disque posé sur le dos de quatre éléphants debouts sur une gigantesque tortue... Ces gens se reconnaissent entre eux grâce à la phrase "La tortue se meut". Mais parmi les rangs de Vorbis se cachent des traîtres...


J'ai particulièrement aimé le paradoxe dans lequel se trouve piegé Om : il est apparemment le Grand Dieu d'une cité, mais Frangin s'avère être son seul et unique fidèle ! Les autres ont peur de sa colère divine, de ses châtiments éventuels, mais n'ont plus de sentiments quels qu'ils soient envers lui. Ils ont uniquement peur du bâton. On comprend alors que tout le clergé, lui, se sert de la religion pour des ambitions de pouvoir tout à fait personnelles...

Si j'ai apprécié le personnage de Frangin, accompagné par Om, je ne peux pas dire que j'ai été séduite par les autres personnages du roman. Les philosophes rencontrés à Ephèbe ne m'ont pas fait grande impression, et j'ai globalement moins apprécié ce tome... Pourtant, c'est le préféré de The Bursar : si elle passe par là, j'espère qu'elle ne m'en voudra pas...

Cela ne m'empêchera pas de continuer mes lectures de Pratchett, bien évidemment ; à bientôt pour de nouvelles aventures sur le Disque-Monde ! Dans le prochain tome, on retrouvera nos sorcières préférées, celles dont je vous ai déjà parlé dans Mécompte de fées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans P
commenter cet article

commentaires

The Bursar 07/06/2009 23:05

Oui, shame on you, j'adore le moment où il débarque par le biais du L-space pour sauver les livres, une fois que tout le monde a disparu.

Neph 07/06/2009 23:15



Je suis impardonnable !



The Bursar 06/06/2009 14:26

Je viens de m'apercevoir que tu as oublié que le Bibliothécaire de l'université de l'invisible fait aussi une très brève apparition dans le livre.

Neph 07/06/2009 22:56



Shame on me !



Angua 17/04/2009 13:05

Je suis fan, voire archi-fan de Pratchett... j'ai beaucoup aimé les Petits Dieux, mais ma préférence va sans doute à Trois Soeurcières. la faute de Shakespeare sans doute...
J'ai lu les trois derniers en anglais, et si, si c'est possible! certes, des subtilités ont du m'échapper, mais sa plume reste néanmoins savoureuse!

Neph 17/04/2009 17:46



Oh, je suis contente de rencontrer une amatrice de plus :) Je ne me suis toujours pas lancée dans le prochain, mais ça ne saurait tarder !
Tu m'impressionnes, en anglais ! Je n'ose pas encore, j'attendrai peut-être aussi les derniers.



Lyra Sullyvan 06/04/2009 15:23

Pour ma part je ne devrais pas trop tarder à me lancer dans le 7e que je viens enfin d'acquérir, et j'adore le style et l'imagination farfelue de Pratchett, mais comme toi je n'adhère pas aux couvertures françaises (tout particulièrement quand il s'agit de Rincevent.. pff..).
Enfin bref! Bonne continuation avec Pratchett ^^

Neph 07/04/2009 08:57



A toi aussi ! Ca fait plaisir de rencontrer d'autres amatrices qui se lancent dans l'aventure complète :)



pimprenelle 05/04/2009 11:35

Je ne suis pas prête de le lire celui-là, je me suis arêtée avant la trentième page du premier tome...

Neph 05/04/2009 12:09



Eh oui, ton expérence n'apas été concluante...
Que ça ne t'empêche pas de remettre ça un jour si le coeur t'en dit !