Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2009 6 28 /03 /mars /2009 13:53
C'est encore une fois en farfouillant dans les rayonnages du CDI de mon établissement que je suis tombée sur cette vieille édition des Disparus de Saint-Agil, qui avait été empruntée pour la première fois... en 87 ! Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas sortir de là : j'ai donc décidé de l'emprunter et de le relire, moi qui l'avais dévoré, gamine, après avoir lu l'adaptation BD dans un Je Bouquine :)

Voici sa jaquette défraîchie : il en existe sûrement de plus jolies et de plus attrayantes depuis !



"Bon, vas-y, dis-nous plutôt de quoi ça parle !"

L'histoire commence par un prologue étrange et relativement incompréhensible (ou peut-être n'étais-je pas très fraîche ? En tout cas je l'ai trouvé obscur !) durant lequel on suit quelques hommes dans les bois. Ils vont semblent-ils déterrer un trésor, mais la mallette qu'ils exhument ne contient que le squelette d'une main et un parchemin...

Nous remontons ensuite le temps et arrivons dans un pensionnat pour jeunes garçons, Saint-Agil. Trois d'entre eux ont créé une société secrète, les Chiche-Capon, et projettent de partir le plus vite possible pour l'Amérique, une destination qui les fascine.

Un beau jour, après avoir été renvoyé de l'étude, l'un de ces trois garçons, Mathieu Sorgues, disparait mystérieusement. L'administration, la famille, les professeurs s'inquiètent, mais ses deux camarades le croient parti pour les Etats-Unis. Une preuve vient bientôt confirmer leur hypothèse : ils reçoivent une carte postale de Chicago !

Mais en étudiant plus attentivement la carte, ils s'aperçoivent de plusieurs détails troublants et ils commencent à douter de la situation réelle de leur ami. A-t-il été enlevé ? Tué ? Bien vite, les deux autres garçons disparaissent l'un après l'autre, dans les mêmes conditions...

Les professeurs s'inquiètent et balaient vite l'idée de la fugue lorsque l'un de leurs collègues est assassiné à Saint-Agil. Une affaire bien plus grave doit être mise à jour...


J'étais très enthousiaste à l'idée de relire ce livre : la littérature de jeunesse me rebute généralement, mais pas celle de ma jeunesse ! Pourtant, j'ai trouvé les personnages difficiles à suivre : j'avais l'impression de mélanger sans arrêt les adultes entre eux, et le prologue qui ne prend sa signification qu'à la fin ne m'a pas aidée dans ma compréhension. Cependant, on se demande vite pourquoi les garçons ont disparu, et l'enquête qui est menée par l'un d'entre eux est bien expliquée, étape par étape : on croirait revivire une aventure du Club des Cinq :)
Beaucoup de charme pour ce livre quand même un peu daté, qui ne charme sûrement plus beaucoup la jeune génération...

Il existe un film
de 1938 (c'est dire si c'est daté, donc !), de Christian-Jacque, dont les dialogues ont été écrits par Jacques Prévert en personne.  A l'affiche, Michel Simon, Serge Reggiani, et même Aznavour qui joue un élève ! J'ai bien envie de me le procurer, les quelques extraits vus sur Internet me tentent énormément...



(Je vais profiter de ma virée de l'après-midi chez les Gibert du boulevard Saint-Michel pour faire le plein :) Il me faut remplir un peu ma PAL, qui descend bien vite, et ma PAV, maintenant que la lubie me prend d'avoir une belle DVDthèque !)



 

Partager cet article

Repost 0
Published by Neph - dans V
commenter cet article

commentaires

Jean 11/06/2015 10:49

Nique le livre, c'est de la merde
j'me suis branler dedans

Jean 11/06/2015 10:50

Nique s

Jean 11/06/2015 10:50

Nique s

zorane 07/04/2009 21:42

Je suis tombée également dessus il y a quelques semaines au CDI(avec la même couverture!). J'ai été deçue par cette relecture, j'en avais d'autres souvenirs. Je me suis un peu ennuyée, je l'avais trouvé plus palpitant en tant que collégienne.

Neph 07/04/2009 21:49



Ravie de te voir ici, Zorane !
Décidément nos CDI regorgent de vieux trucs :) Et si le livre aussi, nous aussi : nous n'y trouvons plus le même attrait ! J'hésite à relire d'autres livres qui m'avaient plu à l'époque !



Lyra Sullyvan 06/04/2009 15:26

Tiens, j'avais aussi lu se livre dans mon enfance (une autre édition, plus jolie par contre ^^), et j'avais beaucoup aimé. Mais le souvenir que j'en est reste vague, il faudrait que je le relise.
Toi aussi tu t'approvisionne chez Gibert? ^^

Neph 07/04/2009 08:59



J'avoue que depuis que j'ai découvert les joies d'Amazon, moins ! Mais Gibert reste bien pratique pour les occasions, on ne peut pas leur retirer ça.



Géraldine 04/04/2009 13:24

J'aime bcp ta phrase : la littérature de jeunesse me rebute généralement, mais pas celle de ma jeunesse . Effectivement, en général, je passe souvent au dessus des billets concernant la littérature jeunesse. mais je relirais bien mes fantômettes, mes soeurs parkers, mes étalons noirs, jeunes filles en blanc, club des 5 et clan des 7 !

Neph 04/04/2009 14:22



Oh oui, les Fantômette ! Et les Alice aussi !
Ca, c'est de la vraie littérature de jeunesse (dit la vieille machine !)



Manu 02/04/2009 18:40

Je ne le connais pas. Je suis sûre que c'est le genre que j'aurais dévoré, étant jeune ! Un classique que j'ai loupé alors, zut :(

Neph 02/04/2009 20:16



Et pourquoi pas maintenant ? Il n'est jamais trop tard pour bien faire !